Schneider - Le CA recule au T1, objectifs confirmés

mardi 23 avril 2013 07h34
 

PARIS, 23 avril (Reuters) - Schneider Electric a fait état mardi d'une baisse de 2,7% de son chiffre d'affaires à taux de changes constants au premier trimestre, affecté par la faiblesse des marchés européens et un effet calendaire négatif, mais a confirmé ses objectifs annuels au vu d'un début de rebond en Chine.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 5,21 milliards d'euros, soit un recul de 3,7% en données courantes. Le nombre plus faible de jours ouvrés a contribué pour 1,6% à la baisse organique.

"Bien que la visibilité reste limitée, ces tendances sont en ligne avec nos attentes de début d'année et nous confirmons donc nos perspectives sur 2013", indique Jean-Pascal Tricoire, président du directoire, dans un communiqué.

Le groupe vise une croissance organique à un chiffre et une marge d'Ebita ajustée au pire stable et au mieux en légère hausse. En 2012, cette marge a gagné 0,4 point à 14,7%.

En Europe de l'Ouest, qui représente 30% du chiffre d'affaires, l'activité a accusé une baisse à données constantes de 7%. En revanche, l'Asie-Pacifique (27% du CA) a affiché une hausse de 2%, grâce notamment à un retour de la croissance de l'activité en Chine où le secteur de la construction a ralenti l'an dernier.

L'action Schneider a clôturé lundi à 53,20 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 29,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a perdu environ 3%, après un bond de près de 35% en 2012. (Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis)