Sanofi soutenu par Genzyme et le diabète au T1

vendredi 27 avril 2012 07h36
 

PARIS, 27 avril (Reuters) - Sanofi a confirmé vendredi prévoir une baisse de son bénéfice par action en 2012, après des résultats soutenus au premier trimestre par ses activités dans le diabète, les performances de sa filiale américaine Genzyme et des économies de coûts.

Le groupe a confirmé toutefois qu'il s'attendait en 2012 à une baisse de son bénéfice par action de 12% à 15% à taux de change constant, compte tenu notamment de la perte d'exclusivité de l'anticoagulant Plavix et aux États-Unis en mai.

A fin mars, le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique français est ressorti à 8.511 millions (+9,4% en données publiées mais -0,6% à taux de change constants et en tenant compte des variations de périmètre).

Le groupe a précisé que sa filiale américaine, rachetée au printemps 2011 pour plus de 20 milliards de dollars, avait accru ses ventes de 13,7% au premier trimestre à 400 millions d'euros.

Le résultat opérationnel des activités (hors amortissements et dépréciations incorporels ou coûts de restructuration) inscrit une progression de 12,9% à 3.417 millions d'euros tandis que le résultat net des activités a augmenté de 12,5% à 2.442 millions d'euros soit un BPA de 1,85 euro (+11,4%).

Les analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient un chiffre d'affaires de 8.576,73 millions d'euros, un résultat opérationnel de 3.159,3 millions et un bénéfice net de 2.217,82 soit 1,67 euro par action.

Lors d'une conférence téléphonique avec la presse, Chris Viehbacher, le directeur général de Sanofi, a déclaré que le groupe avait aujourd'hui une taille adéquate. Il a ajouté qu'il n'avait pas besoin de réaliser des acquitions mais qu'il continuait néanmoins à regarder les opportunités dans ce domaine.

Il s'est refusé à tout commentaire concernant un éventuel intérêt pour la société américaine Amylin Pharmaceuticals. (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)