La Grèce contraint Socgen à repousser son objectif 2012

mercredi 3 août 2011 07h01
 

PARIS, 3 août (Reuters) - Société générale (SOGN.PA: Cotation), qui a déprécié la valeur de ses titres de dette de l'Etat grec au deuxième trimestre, a annoncé mercredi renoncer à son objectif de bénéfice net de 6 milliards d'euros en 2012 suite à la dégradation de l'environnement économique et financier.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière, après BNP Paribas (BNPP.PA: Cotation), indique dans un communiqué avoir passé une dépréciation avant impôt de 395 millions d'euros après avoir appliqué une décote de 21% sur ses titres souverains grecs arrivant à échéance avant fin 2020.

Le résultat net ressort du coup à 747 millions d'euros au deuxième trimestre, en chute de 31,1%.

D'après le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, pris à la date du 29 juillet, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 1,15 milliard d'euros, soit une hausse de 6,6% par rapport au deuxième trimestre 2010. (voir [ID:nLDE76S188])

"L'objectif de résultat net part du groupe de 6 milliards d'euros en 2012 paraît désormais difficilement réalisable dans les délais prévus", fait savoir Frédéric Oudéa, le PDG de la Socgen, cité dans le communiqué.

(Matthieu Protard, édité par Julien Ponthus)