La future banque des collectivités pas "stabilisée"-Bailly (La Poste)

mardi 17 janvier 2012 12h53
 

PARIS, 17 janvier (Reuters) - Le schéma de la future banque des collectivités locales française appelée à prendre le relais de Dexia n'est pas encore définitivement arrêté, a déclaré mardi Jean-Paul Bailly, le président de La Poste.

Le plan de démantèlement de Dexia élaboré l'automne dernier prévoit que l'activité de prêts aux collectivités sera effectuée par une coentreprise détenue à 65% par La Banque postale, filiale bancaire de La Poste, et à 35% par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). (voir et )

"Rien n'est stabilisé", a dit Jean-Paul Bailly mardi à des journalistes.

"Notre objectif est de proposer une nouvelle philosophie de financement aux collectivités locales", a-t-il simplement ajouté.

Il a précisé que la Poste ne ferait pas de "transformation" en finançant à court terme sur les marchés des prêts à long termes accordés aux collectivités, un modèle jugé en partie responsable des difficultés de Dexia.

Il a également déclaré que le résultat d'exploitation 2011 de La Poste devrait se situer entre 640 et 650 millions d'euros. (Julien Ponthus, édité par Marc Angrand)