Schneider abaisse son objectif de ventes 2012, l'Europe pèse

jeudi 25 octobre 2012 07h31
 

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Schneider Electric a abaissé jeudi son objectif 2012 de chiffre d'affaires à cause d'une dégradation de ses marchés en Europe de l'Ouest au troisième trimestre, mais a maintenu sa prévision de marge sur l'année.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension table désormais sur une croissance organique annuelle nulle à légèrement négative, alors qu'il l'attendait jusqu'à présent dans une fourchette nulle à légèrement positive.

"Malgré les incertitudes économiques mondiales, l'évolution du chiffre d'affaires du groupe reste globalement en ligne avec les scénarios considérés en début d'année 2012, à l'exception d'un ralentissement plus marqué sur une partie de l'Europe de l'Ouest est un rebond de la Chine plus tardif que prévu", a commenté le groupe dans un communiqué.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires a augmenté de 7,1% au niveau record de 6,1 milliards d'euros. En données organiques, il ressort en revanche en baisse de 1,9%, conséquence notamment d'une baisse du nombre de jours ouvrés.

Schneider a confirmé par ailleurs son objectif d'une marge d'Ebita ajusté comprise entre 14% et 15% sur l'année grâce à sa politique de prix et aux réductions de coûts engagées.

L'action Schneider Electric a clôturé mercredi à 48,51 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 26,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris plus de 19%, après une baisse d'environ 27% en 2011. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)