Pernod fait moins bien qu'attendu au T1, prudent sur l'année

jeudi 25 octobre 2012 07h39
 

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Pernod Ricard a fait état jeudi d'une croissance organique inférieure aux attentes, dans un contexte macro-économique dégradé, tant dans les pays matures qu'émergents.

Le numéro deux mondial des spiritueux, propriétaire de l'anis Ricard, du cognac Martell, de la vodka Absolut ou du whisky Chivas Regal, a vu son chiffre d'affaires progresser de 11% à 2,203 milliard d'euros de juillet à septembre.

Mais sa croissance organique a été limitée à 5%, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 6,2%, s'inscrivant en ligne avec celle annoncée le 17 octobre par le britannique Diageo, numéro un mondial du secteur. (voir )

Livrant comme à son habitude sa prévision de résultat annuel à l'occasion de son chiffre d'affaires du premier trimestre, le groupe a dit tabler sur une croissance organique de son résultat opérationnel limitée à 6% en 2012/2013, en retrait par rapport aux 9% de l'exercice précédent, invoquant un contexte macro-économique "moins favorable tant dans les marchés émergents que matures".

Le groupe a également averti que la croissance de ses ventes au deuxième trimestre serait pénalisée par des effets techniques liés à la très forte base de comparaison du deuxième trimestre 2011-2012, qui avait été dopé par des stockages réalisés en France en prévision du relèvement des taxes sur les alcools et par les commandes liées au Nouvel An Chinois. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)