Les réformes doivent se poursuivre dans la zone euro-Draghi

mardi 13 mars 2012 13h28
 

PARIS, 13 mars (Reuters) - L'intégrité de la zone euro dépendra des réformes de structure entreprises par les Etats membres, a déclaré mardi le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi.

Le dirigeant a ajouté que le risque d'inflation ne se matérialisait pas actuellement au sein de la zone euro dans la mesure où un écart de production demeurait, tout en se déclarant "déterminé" à poursuivre le travail de son prédécesseur Jean-Claude Trichet en matière de stabilité des prix.

"Nous sommes constamment vigilants quant au risque d'inflation mais ce risque ne se concrétise pas à l'heure actuelle", a-t-il dit au cours d'une intervention à Paris consacrée à la compétitivité.

La BCE continue à observer des signes de stabilisation dans la zone euro dont devraient tirer parti les pays membres pour poursuivre les réformes économiques, a-t-il indiqué.

Mario Draghi a souligné que les banques devraient faire de même pour renforcer leur bilan en retenant les bénéfices et en réduisant les dividendes et les bonus.

La croissance s'appuiera sur des taux à court terme bas et sur les mesures de la BCE destinées à soutenir le secteur financier, a-t-il également souligné.

(Daniel Flynn, Leigh Thomas, Matthias Blamont pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)