Air France-KLM a encore plus perdu d'argent que prévu en 2011

jeudi 8 mars 2012 07h16
 

PARIS, 8 mars (Reuters) - Air France-KLM a annoncé jeudi des pertes encore plus lourdes qu'attendu et s'est abstenu de tout autre objectif pour 2012 en raison de l'imprévisibilité des prix du pétrole, s'engageant seulement à stabiliser son abyssale dette nette à 6,5 milliards d'euros cette année.

Le groupe aérien franco-néerlandais a accusé en 2011 une perte d'exploitation de 353 millions d'euros, contre un bénéfice de 28 millions sur l'année 2010, sous le coup d'une augmentation de 904 millions de sa facture de carburant, son premier poste de dépenses.

La perte nette part du groupe a plongé à 809 millions d'euros l'an passé, à comparé à un bénéfice de 289 millions sur l'année 2010, qui avait bénéficié d'une plus-value de 1,03 milliard liée à Amadeus.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 4% à 24,36 milliards d'euros, avec une croissance ralentie à 1,8% sur le seul quatrième trimestre.

Les analystes interrogés par Inquiry Financial Europe attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 24,43 milliards d'euros, une perte opérationnelle de 279 millions et une perte nette de 711 millions. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Belot)