SALON-PSA se donne 18 mois pour résoudre ses surcapacités en Europe

mardi 6 mars 2012 12h34
 

GENEVE, 6 mars (Reuters) - Le directeur industriel de PSA Peugeot Citroën se donne au maximum deux ans pour résoudre la question de ses sites européens en surcapacité, parmi lesquels les usines d'Aulnay-sous-Bois, de Madrid et de Sevelnord paraissent actuellement les plus exposées.

"Je pense que les choses progressivement vont se mettre en place entre fin 2012 et 2014", a déclaré Denis Martin à Reuters mardi lors des journées presse du salon de l'automobile de Genève. "Donc, dans les 18 mois, deux ans, notre effacité opérationnelle en Europe sera résolue."

Prié de dire si un ou plusieurs sites devraient à terme fermer leurs portes, Denis Martin n'a répondu ni par l'affirmative, ni par la négative.

"Nous avons une capacité industrielle excédentaire qui nous fait beaucoup de mal", a-t-il simplement répondu.

"Je crois que les Américains ont cette capacité, face à une situation, de travailler de manière à prendre des mesures rapides qui permettent d'assainir la situation. On en voit le résultat, aujourd'hui: on a General Motors qui est ambitieux", a-t-il poursuivi.

"Je pense que c'est une leçon pour nous Européens (...) un signal qu'on doit nous aussi travailler fortement sur nos restructurations." (Gilles Guillaume, édité par Marc Angrand)