Safran cède sa téléphonie mobile au fonds Sofinnova

jeudi 31 juillet 2008 07h26
 

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Safran (SAF.PA: Cotation) a annoncé jeudi la cession de son pôle de téléphonie mobile au fonds d'investissement français Sofinnova.

La nouvelle société, dénommée Sagem Wireless, sera majoritairement détenu par le fonds, Safran participant à hauteur d'environ 10%.

Pasquale Pistorio, ancien président de STMicro (STM.PA: Cotation), rendra la présidence du conseil de la société qui emploiera environ 310 personnes (70 à Cergy-Pontoise et 240 à Ningbo en Chine) contre 700 actuellement dans Sagem Mobiles.

Cette opération se traduira par une charge d'environ 220 millions d'euris. Outre les pertes opérationnelles enregistrées par la branche d'activité sur l'exercice 2008, elle inclut principalement des mesures d'accompagnement et d'adaptation mises en place au sein des différentes entités et sites concernés ainsi que diverses provisions et dépréciations d'actifs.

Safran avait annoncé lors de la publication de ses résultats annuels à la mi-février qu'il entendait remédier aux problèmes de sa division de téléphonie mobile en difficulté, peu après avoir cédé son pôle haut débit au fonds d'investissement The Gores Group pour une valeur d'entreprise de 383 millions d'euros.

Le groupe dirigé par Jean-Paul Herteman était désireux de s'attaquer à un sujet d'inquiétude des investisseurs depuis sa création en 2004, fruit de la fusion entre le motoriste aéronautique Snecma et l'électronicien Sagem.

Le pôle mobiles avait accusé une perte de 121 millions en 2007 contre une perte de 181 millions en 2006. Morgan Stanley avait évalué l'époque la charge de la cession des activités mobiles à quelque 70 millions d'euros. /CA/JMB

* Pour consulter également les résultats de Safran [ID:nWEB7205]

(Cyril Altmeyer et Jean-Michel Bélot)