EADS-Ebit en hausse, Power8+ générera E1 md d'économies de plus

mercredi 30 juillet 2008 07h30
 

 PARIS, 29 juillet (Reuters) - EADS EAD.PA. Résultats
consolidés du premier semestre de l'exercice 2008
 (en millions d'euros, sauf indication contraire)
 Résultat net             403     c.     71 (+332%)
 EBIT                     1.158   c.    358 (+223%)
 - Airbus                   712   c.     19 
 - transport militaire      -20   c     -29 
 - Eurocopter               104   c.     35 (+197%)
 - espace                    88   c.     47 (+ 87%)
 - défense/sécurité         134   c.     70 (+ 91%)
 EBE (Ebitda)             1.944   c.  1.141 (+ 70%)
 Chiffre d'affaires      19.739   c. 18.356 (+  8%)
 Prises de commandes     51.198   c. 70.137 (-27%)
 Carnet de commandes   354.178    c. 339.532
 Trésorerie nette       8.086     c. 7.024 (+15%)
 NOTE : Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient en
moyenne à un résultat opérationnel (Ebit) de 1.300 millions
d'euros sur le semestre (dont 531 millions au T2), un résultat
net de 627 millions (dont 342 millions au T2) et un chiffre
d'affaires de 19,947 milliards d'euros.


 Par ailleur, dans un communiqué, le groupe a :
 * annoncé que les nouvelles mesures prises dans le cadre du
plan power "Plus" permettront de générer un milliard d'euros
d'économies supplémentaires au-delà de 2010;
 * indiqué que le plan actuel Power 8 avait dépassé ses
objectifs
 * confirmé sa prévision d'Ebit pour l'exercice 2008 à 1,8
milliard  d'euros et que le chiffre d'affaires consolidé devrait
être supérieur à 40 milliards d'euros en 2008 avec une hypothèse
de 470 livraisons au cours de l'exercice.
 * déclaré que, pour maintenir sa compétitivité, EADS devra
"prendre des mesures pour faire face à la faiblesse persistante
du dollar";
 * que la baisse du dollar a déclenché un ajustement des
provisions d'environ 700 millions, qui a pesé sur l'Ebit;
 * qu'Airbus continue d'augmenter ses cadences de livraison ;
 * qu'Airbus enregistrera des commandes portant sur environ
850 avions en 2008;
 (Jean-Michel Bélot, édité par Pascale Denis)