Euler Hermes - Résultat net en baisse de 47% au S1

lundi 28 juillet 2008 15h34
 

 PARIS, 28 juillet (Reuters) - Euler Hermes. Résultats
consolidés du premier semestre 2008
 (en millions d'euros)
 Résultat net, part du groupe    122,3  c.   231,2   (-47,1%)
 Résultat opérationnel 
 (plus-values comprises)         201,5  c.   359,3   (-43,9%)
 Résultat technique              114,2  c.   222,1   (-48,6%)
 Résultat financier courant        55,8 c.    60,6   (- 7,9%)
 Plus-values réalisées             31,5 c.    76,6   (-58,9%)
 Chiffre d'affaires           1.083,6   c. 1.052,0   (+3%)
 NOTE : dans un communiqué, le leader mondial de l'assurance
crédit, filiale d'Allianz (ALVG.DE: Cotation), précise qu'à taux de change
constants, le chiffre d'affaires du semestre progresse de 5,5%.
 Touché de plein fouet par le ralentissement de l'économie
mondiale, le groupe avait annoncé le 7 mai une chute de ses
résultats du premier trimestre, avec une très forte dégradation
de son résultat technique. Le titre avait plongé de 14% à la
Bourse de Paris.
 Le groupe indique que le "deuxième trimestre confirme le
ralentissement de la croissance économique mondiale, ce qui pèse
sur la sinistralité".
 Le ratio de sinistralité a ainsi atteint 64,6% au deuxième
trimestre, contre 62,9% trois mois plus tôt.
 Euler Hermes ajoute prévoir, pour les prochains mois, une
poursuite du ralentissement de la croissance des pays de l'OCDE.
 S'agissant des pays déjà affectés par le ralentissement
(Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie ou Espagne), Euler Hermès
indique avoir réduit ses engagements de risque et revu à la
hausse ses tarifs.
 En France et en Allemagne, touchés plus tardivement, il
précise avoir pris "les mesures nécessaires en matière de
prévention de risques et de souscription commerciale".
 "En cas de ralentissement économique plus prononcé, toutes
les mesures prises devraient permettre à Euler Hermes de
disposer d'un portefeuille commercial en ligne avec les
nouvelles conditions du marché", ajoute l'assureur crédit.
 La valeur accuse une baisse de plus de 43% depuis le début
de l'année, sous-performant l'indice européen de l'assurance
 qui cède 27% depuis janvier. /PD
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)