SOMMET-Luxe - Pour la Sté des Bains de Mer, le jeu pèse encore

mercredi 25 mai 2011 17h09
 

* Le CA reste en baisse dans le jeu

* Une première terrasse pour les jeux de table

par Pascale Denis et Astrid Wendlant

PARIS, 25 mai (Reuters) - La Société des Bains de Mer (BAIN.PA: Cotation), le groupe monégasque d'hôtels et de casinos, n'a pas retrouvé ses taux de fréquentation d'avant la crise et a vu ses ventes rester stables au cours son exercice 2010-2011.

Le groupe, premier employeur de la principauté de Monaco, est propriétaire du Casino, des hôtels de Paris et de l'Hermitage.

Son chiffre d'affaires a progressé de 10% dans son activité hôtelière (45% des ventes), tandis qu'il a encore reculé dans le jeu qui continue de pâtir de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, a déclaré son directeur général à l'occasion du sommet du luxe et de la mode organisé par Reuters du 23 ou 25 mai.

"Pour moi, nous ne sommes pas encore sortis de la crise", a déclaré Bernard Lambert.

Pour tenter d'enrayer la baisse de fréquentation du casino, la société créée en 1863 et contrôlée à 69% par l'Etat monégasque, va ouvrir cette semaine une première grande terrasse de jeux de table, située contre le casino et dominant la mer.   Suite...