Lafarge/Holcim-CRH et des fonds lorgnent tous les actifs-sces

jeudi 18 septembre 2014 18h56
 

* CRH étudie une offre sur l'ensemble des actifs mis en vente-sces

* 4 consortiums de private equity envisagent aussi des offres-sces

* Les actifs seraient valorisés 5-7 milliards d'euros-sces

par Arno Schuetze

LONDRES, 18 septembre (Reuters) - Le cimentier irlandais CRH étudie actuellement une offre sur l'ensemble des actifs que Lafarge et Holcim ont mis en vente pour faciliter le feu vert des autorités de régulation à leur mégafusion, ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier.

Quatre consortiums de fonds de private equity regardent aussi l'ensemble du portefeuille avec des offres valorisant les actifs entre cinq et sept milliards d'euros attendues prochainement, ont-elles ajouté.

Blackstone, Cinven et le fonds de pension canadien CPP devraient faire une offre conjointe sur les actifs, tandis qu'Advent et BC Partners devraient former un autre consortium, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

Deux sources ont ajouté que CVC s'alliait à trois autres partenaires, tandis que Bain, Onex et un autre partenaire forment le quatrième consortium.

CRH, Holcim, et Lafarge ont refusé de faire un commentaire, tout comme la plupart des fonds cités. Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Cinven, CPP et Onex.

Les cimentier français et suisse ont dressé début juillet une liste de 3,5 milliards d'euros de cessions, surtout en Europe, pour faciliter l'approbation de leur fusion par le régulateur. Ces actifs - dont la plupart des activités du groupe suisse en France et au Canada et du groupe français au Royaume-Uni - ont suscité plus de 100 marques d'intérêt, pour tout ou partie du portefeuille.

Les discussions avec les candidats intéressés ont débuté en août et les deux groupes espèrent notifier le projet de désinvestissements auprès de la Commission européenne d'ici la fin septembre, et comptent finaliser l'ensemble de l'opération d'ici la fin du premier semestre 2015. Ils attendent de leur fusion 1,4 milliard d'euros de synergies en année pleine. (Avec Freya Berry à Londres, Padraic Halpin à Dublin et Natalie Huet à Paris, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)