EADS-Pas d'urgence concernant la part dans Dassault Aviation

jeudi 26 septembre 2013 12h53
 

PARIS, 26 septembre (Reuters) - Tom Enders, président exécutif d'EADS, a déclaré jeudi que la participation de 46% détenue par le groupe aéronautique européen dans le capital de Dassault Aviation n'était pas stratégique, ajoutant toutefois qu'il n'y avait aucune urgence pour régler cette question.

Un fonds activiste britannique a récemment exhorté EADS à céder cette participation. (voir [ID:nL6N0G61FF))

"Chaque pour cent compte car c'est un très bon investissement mais nous en avons hérité d'Aerospatiale-Matra et ce n'est pas un actif stratégique", a-t-il dit lors d'une conférence organisée par l'European American Press Club.

"Nous nous occuperons de cette question quand le moment sera venu mais il n'y a aucune urgence", a-t-il ajouté à propos de cette participation.

Tom Enders a déclaré également qu'EADS était sur la bonne trajectoire pour atteindre ses objectifs de rentabilité 2015.

Il a estimé par ailleurs que des fusions transatlantiques étaient envisageables à l'avenir, ajoutant toutefois que ce genre d'opération était complexe. (Tim Hepher, avec la contribution de Jean-Michel Bélot, édité par Wilfrid Exbrayat)