GDF-L'arrêt des réacteurs belges sans impact sur les objectifs

jeudi 28 février 2013 09h03
 

PARIS, 28 février (Reuters) - GDF Suez a estimé jeudi que le redémarrage plus tardif que prévu de ses deux réacteurs belges n'aurait pas d'impact sur ses objectifs financiers pour l'année en cours.

"Nous nous attendons à redémarrer les réacteurs au deuxième trimestre, au lieu de février", a déclaré Jean-François Cirelli, vice-président délégué de GDF Suez, au cours d'une conférence avec les analystes. "Ce retard ne modifie pas nos prévisions."

Le PDG Gérard Mestrallet a ajouté par la suite que la fermeture des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, réclamée par l'Agence fédérale de contrôle nucléaire belge (AFCN) l'été dernier après la découvre d'indications de fissures dans leurs cuves principales, avait un impact négatif 30 millions d'euros par mois sur le résultat net récurrent du groupe, mais que GDF Suez maintenait malgré tout ses objectifs financiers pour 2013. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)