Schneider-Nouvelle stabilité des marges en vue en 2013

jeudi 21 février 2013 07h30
 

PARIS, 21 février (Reuters) - Schneider Electric a annoncé jeudi s'attendre en 2013 à une nouvelle année de relative stabilité de sa marge, comme en 2012 où le groupe est parvenu à compenser la baisse des volumes par ses hausses de prix et des gains de productivité.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension a vu son chiffre d'affaires augmenter l'an dernier de 7% à 23,95 milliards d'euros, mais en données organiques les ventes ressortent en baisse de 0,7%. Schneider avait abaissé son objectif annuel fin octobre face à la dégradation de ses marchés en Europe de l'Ouest et à la lenteur du rebond attendu en Chine.

"Pour 2013, dans un environnement économique qui reste contrasté, nous visons une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires et une marge d'Ebita ajusté stable à légèrement en hausse", a indiqué Jean-Pascal Tricoire, président du directoire du groupe, cité dans un communiqué.

En 2012, cette marge est restée globalement stable (+0,4 point) à 14,7%, dans la fourchette de 14 à 15% que le groupe visait.

L'action Schneider a clôturé mercredi à 55,39 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 30,7 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 1,02%, après un bond de 34,78% en 2012. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)