Renault - Marge à 4,1% au S1, objectif 2008 maintenu

jeudi 24 juillet 2008 08h22
 

 PARIS, 24 juillet (Reuters) - Renault. Résultats consolidés
du premier semestre de l'exercice 2008.
 
 (En millions d'euros, sauf indication contraire)
 Résultat net, part du groupe      1.467 c.  1.073 (+36,7%)
 Résultat financier                  315 c.   (112)
 Résultat d'exploitation             845 c.    689 (+22,6%)
 Marge opérationnelle                865 c.    722 
     dont automobile                 598 c.    455
 Marge op. totale (%)                4,1 c.    3,5
 Marge op. auto   (%)                3   c.    2,3
 Chiffre d'affaires               20.942 c. 20.465
 dont automobile                  19.887 c. 19.451
 NOTE : dans un communiqué, le constructeur automobile
précise que le résultat net ne tient pas compte de la
contribution de son partenaire japonais Nissan (7201.T: Cotation) dont les
résultats du deuxième trimestre de son exercice 2008-2009 seront
publiés le 1er août.
 Les neuf analystes interrogés par Reuters tablaient en
moyenne sur un résultat net de 1.283 millions d'euros, sur une
marge opérationnelle de 824 millions et sur un chiffre
d'affaires de 20.633 millions.
 Dans un communiqué, Renault confirme viser une marge
opérationnelle de 4,5% en 2008 et de 6% en 2009 dans un
environnement économique jugé "particulièrement défavorable."
 Thierry Moulonguet, directeur financier, a indiqué au cours
d'un point presse que la hausse du prix des matières premières
s'était traduite par un impact négatif de 76 millions d'euros
sur le premier semestre.
 Les grands objectifs du plan "Renault Contrat 2009" sont
maintenus à l'exception de celui des ventes en volumes. L'an
prochain, le groupe espère vendre plus de trois millions de
véhicules contre 3,3 millions prévu auparavant.
 Pour tenir compte de conditions de marché dégradées, Renault
indique avoir "décidé d'agir rapidement afin de préserver sa
compétitivité et sa profitabilité."
 L'entreprise, qui a déjà commencé à pratiquer des hausses de
prix pour compenser l'inflation de ses matériaux de base, va
lancer un plan de départs volontaires "essentiellement en
Europe" au cours du deuxième semestre et poursuivre ses
compressions de coûts en vue de réduire ses frais de structures
de 10%.
 Renault espère ainsi dégager 350 millions d'économies en
2009 et 500 millions en année pleine grâce à ces nouvelles
initiatives. /MB
 (Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)