Club Med favorable à des partenaires locaux dans le capital /Pdt

vendredi 13 juin 2008 11h05
 

GREGOLIMANO (Grèce), 13 juin, Reuters - Le Club Méditerranée, dont le pacte d'actionnaire est arrivé à échéance le 9 juin dernier, a davantage besoin de nouveaux partenaires "locaux" dans le capital que d'un nouveau pacte, a déclaré vendredi le président du groupe, Henri Giscard d'Estaing.

"Pour changer de stratégie (...), il fallait s'appuyer sur un actionnaire de référence. Aujourd'hui un pacte d'actionnaire n'est plus utile. Ce dont on a besoin c'est de partenaires locaux qui pourraient nous rejoindre dans le capital pour accélérer notre stratégie", a-t-il déclaré lors de la présentation à la presse des résultats du groupe de loisirs au village de Gregolimano, en Grèce.

Le Club Méditerranée est détenu à 17,5% par la société de gestion Richelieu Finances, à 10% par la Caisse des Dépôts et Consignations du Maroc, à 6% par le groupe hôtelier Accor (ACCP.PA: Cotation), à 4,7% par Rolaco, à 4% par Nippon Life et 2% par Air France-KLM (AIRF.PA: Cotation).

Seuls la CDC du Maroc, Accor et Air France-KLM étaient liés par le pacte d'actionnaires. /NM/JMB

(Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot et Jacques Poznanski)