SOMMET TMT Fr. Tel veut conserver ses notes en cas d'acquisition

jeudi 22 mai 2008 13h37
 

(Pour plus de détails sur le sommet Technologies, médias et télécoms (TMT) organisé par Reuters, veuillez cliquer sur [ID:nTMTSOMMET])

PARIS, 22 mai (Reuters) - France Télécom FTE.PA espère conserver les notes actuelles de sa dette en cas d'acquisition, a déclaré jeudi le directeur financier Gervais Pellissier, tout en confirmant que le groupe prendrait une décision sur un éventuel rachat de TeliaSonera TLSN.ST dans quelques semaines.

"Nous essaierons de maintenir les notations. Moody's et Standard & Poor's n'ont pas fait de commentaires négatifs", a-t-il dit lors du sommet TMT (Télécoms, médias, technologie) organisé par Reuters à Paris.

La dette de France Télécom est actuellement notée à A3 par Moody's et à A- pour Standard and Poor's.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels le 7 mai, France Télécom s'était dit bien positionné pour participer à une consolidation du secteur en Europe mais avait démenti l'ouverture de négociations en vue d'un rapprochement avec TeliaSonera.

"Nous prendrons notre décision dans quelques semaines", a réaffirmé Gervais Pellissier. "Dans l'intérêt du groupe, de son cours de Bourse et de ses actionnaires, cela ne peut pas être un processus qui dure indéfiniment".

Gervais Pellissier a également observé qu'il pourrait ne rester en Europe que trois ou quatre opérateurs dans cinq ou dix ans. L'Union européenne compte actuellement une quarantaine de grands opérateurs.

Interrogé sur MTN (MTNJ.J: Cotation), auquel s'intéresse l'indien Bharti Airtel (BRTI.BO: Cotation), il a répondu qu'il s'agissait d'un "actif attractif", tout en disant ne pas être en discussions en vue du rachat de l'opérateur sud-africain. /CA

(Cyril Altmeyer)