Natixis bénéficiaire de 69 millions d'euros au T1

jeudi 15 mai 2008 07h03
 

PARIS, 15 mai (Reuters) - Natixis a annoncé jeudi un bénéfice presque symbolique pour les trois premiers mois de 2008, évitant de tomber dans le rouge pour le deuxième trimestre consécutif malgré de nouvelles dépréciations d'actifs liées à la crise des marchés du crédit.

La filiale des Banques populaires et des Caisses d'épargne, qui avait perdu 900 millions d'euros au quatrième trimestre 2007, a fait état pour la période d'un résultat net, part du groupe, positif de 69 millions.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une nouvelle perte de 80 millions d'euros.

Le résultat brut d'exploitation a été positif de 108 millions d'euros, alors qu'il était attendu négatif de 179 millions, et les revenus sont ressortis à 1.366 millions (consensus à 1.041 millions).

Le seul pôle banque de financement et d'investissement a accusé une perte de 145 millions d'euros, contre un bénéfice de 249 millions un an plus tôt, avec des revenus divisés par plus de deux, à 429 millions.

Ceux-ci ont été impactés par 431 millions d'euros de dépréciations d'actifs et une perte de trading de 126 millions d'euros, Natixis enregistrant parallèlement 149 millions d'euros de gain exceptionnel lié à la dévaluation du coût de sa dette.

D'autres dépréciations - 31 millions - ont affecté la gestion d'actifs.

La banque a annoncé dans le même temps la mise en oeuvre d'un plan visant à réduire sa base de coûts fixes de 10%, soit 400 millions d'euros, à l'horizon 2009. Comme elle l'avait déjà laissé entendre, les fonctions centrales seront touchées mais aussi les métiers et tout particulièrement ceux qui souffrent de l'environnement des marchés dans la banque d'investissement. /YLG

(Yann Le Guernigou)