ADP - Bénéfice opérationnel +13% en 2007, objectifs 2010 relevés

jeudi 13 mars 2008 07h36
 

 PARIS, 13 mars (Reuters) - ADP (ADP.PA: Cotation). Résultats
consolidés de l'exercice 2007.
 (En millions d'euros, sauf indication contraire)
 Résultat net                   321,8    c.   152,1 (+111,5%)
 Résultat net part du groupe,
 hors éléments exceptionnels    239,0    c.    200,6 (+19,2%)
 Bénéfice par action (euro)        3,25  c.      1,64(+98,2%)
 Dividende (euro)                  1,63  c.      0,94(+73,5%)
 Résultat opérationnel courant  442,1    c.    390,9 (+13,1%)
 Ebitda                         754,4    c.    664,7 (+13,5%)
 Chiffre d'affaires           2.292      c.  2.076   (+10,4%)
 
 NOTE : Le consensus Reuters Estimates (arrêté au 12 mars)
tablait en moyenne sur un résultat net de 292,1 millions d'euros
et sur un résultat opérationnel de 437,9 millions d'euros.
 Dans un communiqué, le spécialiste de la gestion d'aéroports
précise que "les charges et produits non courants de 2007
reposent pour l'essentiel sur la cession des titres de Beijing
Capital International Airport Company Limited (BCIA) et sur la
provision pour réorganisation de (l'activité) Escale."
 "Le groupe est confiant pour 2008 et relève son objectif de
croissance de l'Ebitda, à +60 % d'ici à 2010 (par rapport à
2005), contre une fourchette de +45 à +50 % annoncée lors de
l'introduction en Bourse de 2006", ajoute le document.
 ADP s'attend par ailleurs à ce que le trafic passagers sur
ses deux principales plates-formes parisiennes (Roissy Charles
de Gaulle et Orly) progresse en 2008 à un rythme proche de celui
prévu par le contrat de régulation économique (+3,75 %).
 ADP proposera le versement d'un dividende de 1,63 euro par
action lors de son assemblée générale du 28 mai.
 Vinci (SGEF.PA: Cotation) a annoncé début janvier avoir acquis un bloc
d'actions représentant 3,3% du capital d'ADP en se positionnant
en vue d'une éventuelle privatisation par l'Etat, lequel détient
68,4% d'ADP.
 Le groupe de BTP et de concessions avait alors souligné
qu'en réalisant cet investissement, il réaffirmait "son intérêt
à long terme pour les infrastructures aéroportuaires". /MB
 (Matthias Blamont)