Natixis - Perte nette de 900 millions d'euros au T4

jeudi 6 mars 2008 07h31
 

PARIS, 6 mars (Reuters) - Natixis a annoncé jeudi une perte nette de 900 millions d'euros pour le quatrième trimestre 2007, soit un peu moins que les estimations (1 milliard d'euros)) publiées à la mi-février, sous l'impact de dépréciations liées à la crise des marchés du crédit.

Pour l'ensemble de 2007, sa première année d'existence, la filiale des Banques populaires et des Caisses d'épargne affiche un bénéfice net de 1.101 milliards d'euros, en recul de 48%.

Natixis avait indiqué le 14 février que son bénéfice net 2007 serait de l'ordre du milliard d'euros, ce qui impliquait une perte d'un nmême montant sur le seul quatrième trimestre.

Les résultats annuels intègrent 1,22 milliard d'euros de dépréciations liées à l'exposition, directe ou indirecte, de la banque aux crédits immobiliers américains "subprime" et aux rehausseurs de crédit. S'y ajoutent 138 millions d'euros de provisions collectives sur ces derniers établissements.

Les comptes du dernier trimestre incluent en outre l'impact (-287 millions d'euros) de la cession de CIFG, la filiale spécialisée dans le rehaussement de crédit, aux deux grands actionnaires de Natixis en vue d'une recapitalisation de 1,5 milliard de dollars.

Natixis proposera à ses actionnaires le versement d'un dividende de 0,45 euro par action représentant comme prévu 50% du bénéfice net annuel.

La banque, qui a annoncé le mois dernier un remaniement de son directoire pour l'adapter "à un environnement devenu plus exigeant", a réaffirmé qu'elle était en avance sur son plan de marche en termes de dégagement des synergies, pour ajouter que "de nouveaux progrès en termes d'efficacité seront recherchés en 2008. /YLG

(Yann Le Guernigou)