Euler Hermes - Résultat net 2007 en hausse de 24,8%

vendredi 15 février 2008 15h09
 

 PARIS, 15 février (Reuters) - Euler Hermes. Résultats
consolidés de l'exercice 2007
 (en millions d'euros, sauf mention contraire)
 Résultat net, part du groupe    407,0 c.   326,1 (+24,8%)
 Résultat par action (euros)      9,33 c.    7,51
 Résultat opérationnel           577,7 c.   489,9 (+17,9%)
 Résultat financier              185,2 c.   149,8 (+23,6%)
 Résultat technique              392,5 c.   340,1 (+15,4%)
 Chiffre d'affaires            2.099,4 c. 2.011,8  (+4,4%)
 NOTE : dans un communiqué, le leader mondial de l'assurance
crédit, filiale des AGF (groupe Allianz (ALVG.DE: Cotation)), précise qu'à
périmètre et taux de change constants, son chiffre d'affaires
2007 a progressé de 5,6% sur l'année et de 10,5% sur le seul 4e
trimestre.
 Euler Hermes fait état d'une hausse de 14,2% des primes
acquises nettes de rétrocessions et d'une progression de 0,6
point de son ratio combiné, qui mesure les coûts des sinistres
additionnés aux frais de gestion rapportés au chiffre
d'affaires, à 67,9%.
 Comme prévu, le groupe a bénéficié d'une reprise de
provisions de taxes différées en Allemagne, du fait d'une
réforme fiscale votée l'an passé, qui a un impact de 43 millions
sur le résultat net.
 La valeur de marché du portefeuille financier s'élevait à
3.498 millions d'euros au 31 décembre, contre 3.349 millions un
an plus tôt, les plus-values latentes étant de 211 millions (233
millions fin 2006). Les fonds propres ont progressé de 8,7% sur
un an, à 2.077,9 millions (1.911,5 millions).
 Euler Hermes proposera à sa prochaine assemblée générale le
versement d'un dividende de 5,0 euros, en hausse de 25%.
 L'assureur crédit fait état d'une augmentation de la
sinistralité en Amérique du Nord depuis le 4e trimestre mais
estime que l'environnement en Europe, son principal marché,
"n'est pas confronté à un ralentissement brutal".
 Il indique qu'il considère disposer des outils de prévention
"pour faire face en 2008 à un environnement plus difficile sans
pour autant devoir prévoir une détérioration de sa performance
financière". Pour ces raisons, il table sur un résultat
opérationnel récurrent en ligne avec celui de 2007. /YLG
 (Yann Le Guernigou)