Publicis-T4 meilleur que prévu, prudent pour 2016

jeudi 11 février 2016 07h05
 

PARIS, 10 février (Reuters) - Publicis a terminé mieux que prévu une année 2015 contrastée marquée par une génération de trésorerie record en dépit d'une croissance organique décevante et de la perte de plusieurs budgets.

Le numéro trois mondial de la publicité, qui avait été contraint d'abaisser ses prévisions pour 2015, se montre prudent pour le nouvel exercice, dédié à la mise en oeuvre de la réorganisation de la société annoncée en décembre.

S'il anticipe une hausse de l'ensemble de ses indicateurs financiers, le groupe français a dit jeudi s'attendre à une croissance organique "modeste" du chiffre d'affaires, sans donner d'indication chiffrée.

Sur l'ensemble de 2015, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 9,6 milliards d'euros, en croissance de 1,5%, meilleure que prévu, grâce à une fin d'année nettement supérieure aux attentes.

Publicis a affiché sur les trois derniers mois de l'année, une progression de 2,8%, alors que le marché attendait environ 0,8%, aidé par l'Amérique du Nord qui a rebondi de 6,3% après un trou d'air au troisième trimestre.

En dépit de ses contreperformances en matière de croissance, Publicis a dégagé un flux de trésorerie libre record supérieur à un milliard d'euros tandis que son résultat net part du groupe a progressé de 25,1% à 901 millions d'euros.

En quête d'un nouveau souffle depuis l'échec en 2014 de son projet de mariage avec Omnicom, Publicis devrait revenir au niveau de ses principaux rivaux en 2017 avant de les dépasser l'année suivante, a déclaré le président du directoire Maurice Lévy à des journalistes. (Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Jean-Michel Bélot)