Ingenico relève ses objectifs grâce au paiement électronique

mercredi 29 juillet 2015 17h40
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Ingenico a annoncé mercredi relever ses objectifs de croissance organique et de marge brute d'exploitation (Ebitda) pour 2015 après une hausse de ses résultats semestriels portés par sa division de paiements électronique.

Le spécialiste des services de paiement précise dans un communiqué qu'il prévoit désormais pour cette année une croissance organique de 10% à 12%, au lieu d'au moins 10% auparavant, et une marge d'Ebitda supérieure ou égale à 22% contre environ 21% prévus précédemment.

Au premier semestre, Ingenico a réalisé un chiffre d'affaires de 1,058 milliard d'euros, en hausse de 50%, soit une croissance organique de 15%, tandis que sa marge d'Ebitda a progressé à 23,6% contre 21,2% sur la période correspondante de 2014 en données pro forma.

La division de paiements électroniques "e-Payments", qui profite de l'essor de l'e-commerce, a en particulier bénéficié du dynamisme de l'Asie-Pacifique et de l'Amérique latine.

Le ratio d'endettement net rapporté à l'Ebitda est ramené à 0,9 fois fin juin contre 1,8 fois fin 2014.

"Ingenico est idéalement placé pour saisir toutes les opportunités de croissance de l'industrie du paiement", note son PDG Philippe Lazare, cité dans le communiqué.

L'équipementier Safran a cédé en mai 5,5% du capital d'Ingenico à Bpifrance Participations (qui entre au capital) pour 363,6 millions d'euros dans le cadre de son désengagement du spécialiste des services de paiement et compte vendre sa participation résiduelle d'environ 3,6% dans Ingenico sur le marché ou par blocs à des investisseurs identifiés. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)