ADP obtient une hausse moindre qu'espéré de ses tarifs 2016-2020

mercredi 29 juillet 2015 19h20
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Aéroports de Paris a annoncé mercredi avoir obtenu du gouvernement une hausse moindre qu'espéré de ses tarifs pour la période 2016-2020, décevant cependant les compagnies aériennes qui espéraient une baisse.

Dans le nouveau contrat de régulation économique (CRE) négocié avec l'Etat, son actionnaire majoritaire, l'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly précise avoir obtenu une hausse de 1% de ses tarifs (au lieu de 1,75% demandée) hors inflation.

Pour la première année du plan, en 2016, ses tarifs seront même limités à une indexation à l'inflation, ajoute ADP dans son communiqué de résultats semestriels.

La Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) avait réclamé, au printemps, une baisse annuelle de 2,5% des redevances versées par les compagnies aériennes à ADP.

ADP dit désormais viser pour 2015 un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 30% à 35% par rapport aux 883 millions d'euros de 2009, resserrant ainsi la fourchette antérieure de 25%-35%, en se basant toujours sur une croissance de 2,6% de son trafic cette année. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)