CGG-Perte nette de $116 mlns au T3, la restructuration avance

jeudi 6 novembre 2014 07h31
 

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Le spécialiste français des services et équipements géophysiques CGG a publié jeudi des résultats en forte baisse au titre du troisième trimestre 2014 et souligné les avancées de son plan de transformation.

Pénalisé par la réduction des budgets d'exploration des compagnies pétrolières, CGG a fait savoir dans un communiqué que son programme de réduction d'effectifs de plus de 10% d'ici la fin de l'année, qui concerne plus de 1.000 personnes, était engagé à plus de 90% au 31 octobre.

CGG a en outre indiqué que la réduction de sa flotte de 18 à 13 navires était d'ores et déjà effective.

"Dans un environnement de marché difficile, marqué depuis mi-juillet par une baisse rapide des prix du pétrole, le comportement prudent des compagnies pétrolières, constaté depuis le début de l'année, s'est accentué", a souligné son directeur général, Jean-Georges Malcor, cité dans un communiqué.

CGG a accusé au deuxième trimestre une perte nette de 116 millions de dollars (contre un bénéfice de 4 millions), qui inclut 64 millions de charges non récurrentes liées notamment à sa restructuration et à la dépréciation de son investissement dans la coentreprise Seabed Geosolutions, tandis que son chiffre d'affaires s'est replié de 24% à 694 millions.

Son résultat d'exploitation (Ebit) avant charges non récurrentes atteint 40 millions de dollars, contre 95 millions au troisième trimestre 2013. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)