Renault à plus de 5% de marge en 2015, dépréciation en Russie

vendredi 12 février 2016 07h34
 

BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine, 12 février (Reuters) - R enault a publié vendredi des résultats 2015 marqués par une amélioration sensible de sa marge opérationnelle et un bond de près de 50% de son résultat net malgré un marché russe toujours très difficile qui a conduit le groupe au losange à déprécier son investissement dans AvtoVAZ.

Le constructeur automobile français, qui détient indirectement 37,25% du groupe russe, a passé une dépréciation de 225 millions d'euros. Au total, AvtoVAZ a amputé le bénéfice net de Renault de 620 millions d'euros, un poids largement compensé toutefois par la performance du groupe en Europe et la contribution positive de Nissan, de 1,98 milliard d'euros, deuxième montant record en valeur absolue.

"Le groupe Renault est en discussions avec les autres actionnaires de la holding (...) contrôlant AvtoVAZ, en vue d'une prochaine recapitalisation, qui pourrait conduire à la consolidation de cette entreprise par Renault", a indiqué le constructeur dans un communiqué.

Le directeur financier de Renault, Dominique Thormann, a précisé à des journalistes que ces discussions devraient se conclure d'ici la fin de l'année.

Renault a enregistré en 2015 un chiffre d'affaires record de 45,3 milliards d'euros (+10,4%) ainsi qu'une marge opérationnelle record en normes IFRS de 5,1%, contre 3,9% en 2014.

Il dépasse ainsi avec deux ans d'avance l'objectif de son plan stratégique, qui prévoyait une marge de 5% à l'horizon 2017.

Le groupe vise en 2016 une nouvelle hausse de son chiffre d'affaires à changes constants et de sa marge opérationnelle. Les prévisions de marché publiées en janvier ont été confirmées, avec notamment une légère hausse en Europe, un progression plus sensible en Chine et en Inde, mais une nouvelle baisse de 12% du marché russe, déjà divisé par deux environ depuis son dernier pic de 2013. (Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic)