Schneider abaisse ses objectifs 2015 avec USA et changes

jeudi 29 octobre 2015 07h34
 

PARIS, 29 octobre (Reuters) - Schneider a revu de nouveau en baisse jeudi ses objectifs annuels, la perspective d'une poursuite de la stabilisation en Europe sur la fin de l'année étant éclipsée par le ralentissement des investissements pétroliers aux Etats-Unis et un effet de change qui s'annonce moins positif que prévu.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension, qui a déjà abaissé ses prévisions annuelles fin juillet, a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 6.594 millions d'euros, en hausse de 4,9% en données publiées, mais en baisse de 1,6% en données organiques.

Dans une présentation, il précise que la baisse de l'euro face à plusieurs devises a eu un impact positif très fort, de 6,6%, sur son chiffre d'affaires du trimestre écoulé.

En revanche, le rebond de la devise européenne face au dollar et au yuan depuis l'été a conduit le groupe à revoir en baisse son estimation de l'impact positif des changes sur l'ensemble de l'année. Celui-ci est désormais attendu à 1,8 milliard d'euros sur le chiffre d'affaires, contre deux milliards escomptés jusqu'ici. L'effet sur la marge devrait quant à lui être négatif de 20 points de base, et non plus neutre.

Cette évolution, conjuguée à un marché chinois toujours difficile et à une baisse des investissements aux Etats-Unis dans les secteurs du pétrole, du gaz et des réseaux informatiques, a également amené Schneider a prévoir désormais pour 2015 un chiffre d'affaires organique en légère baisse, et non plus stable, et une marge d'Ebita ajustée en baisse modérée, alors qu'il l'attendait jusqu'ici soit en baisse, soit stable. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)