Publicis cale encore au T3, paye l'échec de son projet de fusion

jeudi 23 octobre 2014 07h31
 

PARIS, 23 octobre (Reuters) - Publicis a fait état jeudi d'une croissance de ses revenus inférieure aux attentes au troisième trimestre, pénalisé par le projet avorté de fusion avec l'américain Omnicom qui a accaparé ses équipes pendant plusieurs mois.

Dans un communiqué, le troisième groupe publicitaire mondial a fait état d'un chiffre d'affaires de 1,75 milliard d'euros, affichant une croissance timide de 1,0% à données comparables (+4,4% en données publiées).

Elle marque une légère amélioration par rapport à la progression de 0,5% enregistrée au deuxième trimestre mais reste très loin du rebond qu'attendait le marché.

"Nous avons une croissance organique qui est extrêmement modeste (...) et qui ne se situe pas (...) au niveau des attentes du marché ou des nôtres", a déclaré le président du directoire Maurice Lévy à des journalistes.

Le groupe précise s'attendre à une fin d'année dans la tendance des neuf premiers mois marqués par une croissance de 1,5%, renonçant à sa prévision annoncée en début d'année d'une croissance supérieure à 4%.

Pour rebondir, le publicitaire français mise sur un nouveau plan stratégique qui devrait être présenté le 7 novembre, la date restant à confirmer.

Le titre Publicis a clôturé mercredi en hausse de 0,51% à 53,55 euros, donnant une capitalisation boursière de 11,7 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il affiche une baisse de 19,5%. (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)