August 31, 2009 / 7:08 AM / 8 years ago

LEAD 1 Bertelsmann - La baisse des coûts amortit celle de la pub

3 MINUTES DE LECTURE

* Ebit S1 en baisse de 30,6%, CA -6,5%

* Perte nette au S1 en raison d'exceptionnels

* Les réductions de coûts avoisineront E900 mlns en 2009

* Prévisions de baisse du CA et de l'Ebit annuels confirmées

FRANCFORT, 31 août (Reuters) - Le groupe allemand de médias Bertelsmann [BERT.UL] a annoncé lundi une baisse de 30,6% de son bénéfice d'exploitation au premier semestre, conséquence du recul des recettes publicitaires et de la consommation, en expliquant que les réductions de coûts lui avaient permis de limiter la dégradation de ses résultats.

Le propriétaire du groupe de télévision et de radio RTL Group AUDK.LU et de l'éditeur américain Random House a mis en oeuvre au début de l'année d'importantes mesures d'économies afin de contrer la chute du marché publicitaire et la baisse de ses ventes, et tenter de minimiser ainsi l'impact de la crise.

Son président du directoire, Hartmut Ostrowski, déclare dans un communiqué lundi que ces mesures permettront de réaliser 900 millions d'euros d'économies cette année.

"Le second semestre de l'année va encore voir des réductions de coûts mais pour l'instant nous prévoyons que les mesures que nous avons mises en oeuvre seront suffisantes pour permettre à Bertelsmann de traverser en sécurité et avec succès cette situation économique difficile."

Sur les six premiers mois de l'année, Bertelsmann a vu son bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) revenir à 475 millions d'euros, contre 685 millions sur la même période l'an dernier. Son chiffre d'affaires semestriel a diminué de 6,5% à 7,2 milliards d'euros.

En raison de charges exceptionnelles, le résultat net est tombé dans le rouge, avec une perte de 333 millions d'euros pour le premier semestre, à comparer à un bénéfice de 372 millions sur six mois l'an dernier.

Le directeur financier, Thomas Rabe, déclare que "financièrement, Bertelsmann évolue sur des bases saines" et qu'il dispose "d'une bonne trésorerie et de lignes de crédit disponibles adéquates".

Il confirme s'attendre à une baisse du chiffre d'affaires et du résultat d'exploitation sur l'ensemble de l'année.

Bertelsmann, contrôlé depuis plus de 100 ans par la famille Mohn, a choisi en 2006 d'augmenter sa dette pour racheter la part de son capital détenue par le groupe belge GBL (GBLB.BR), afin d'éviter une entrée en Bourse.

Son endettement net atteignait 6,83 milliards d'euros fin juin, contre 6,63 milliards six mois plus tôt.

Nicola Leske, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below