31 juillet 2009 / 05:25 / il y a 8 ans

LEAD 3 JCDecaux - CA organique -13,8% au S1, même tendance au T3

* CA 925,4 mlns d'euros au S1 et marge opérationnelle 18% supérieurs aux attente

* Décroissance organique 13,8% au S1, même tendance anticipée pour le T3

* Prévision d'investissements en 2009 ramenée de 250 mlns d'euros à 225 mlns

(Actualisé avec conférence téléphonique, cours)

Par Cyril Altmeyer

PARIS, 31 juillet (Reuters) - JCDecaux (JCDX.PA) flambe en Bourse vendredi après avoir publié des résultats semestriels meilleurs que prévu et dit anticiper au troisième trimestre une décroissance organique sembable à celle de 13,8% accusée au premier semestre, une prévision jugée prudente par le marché.

Le numéro deux mondial de la communication extérieure derrière Clear Channel Outdoor (CCO.N) s'octroie 12,48% à 14,15 euros vers 11h50, contre un gain de 1,5% de l'indice européen des médias .SXMP et un recul de 0,1% du CAC-40 .FCHI.

"Le cours de l'action tend à suivre de près l'évolution du chiffre d'affaires et la prévision suggère que le deuxième trimestre a constitué le plancher", écrit Citigroup dans une note, faisant écho à l'opinion de plusieurs analystes.

Le chiffre d'affaires du groupe ressort à 925,4 millions d'euros, également au-dessus du consensus Reuters (913 millions), avec une décroissance organique moins marquée que l'anticipation de 15% fournie par le groupe.

JCDecaux, qui a accusé au deuxième trimestre un recul plus marqué de ses ventes qu'au premier (15,3% en données organiques), a noté des signes de stabilisation sur ses marchés.

Le directeur financier Gérard Degonse a mentionné lors d'une conférence téléphonique un retour à la croissance organique dans le mobilier en France en juin pour la première fois de l'année, avec un mois de juillet "correct".

Le mobilier urbain, qui représente près de la moitié du chiffre d'affaires de JCDecaux, a réduit sa décroissance organique à 12,9% au deuxième trimestre contre 14,0% au premier. La tendance s'est en revanche aggravée dans l'affichage et surtout dans le transport (-14% au lieu de -4,7%).

La France accuse un recul organique moins marqué que les autres régions du groupe au premier semestre (-11,6% contre -22,6% au Royaume-Uni et -18,2% dans le reste de l'Europe).

TF1 (TFFP.PA) et M6 (MMTP.PA) ont eux aussi fait état d'une amélioration du marché en juillet, sans pour autant conclure à une reprise durable. (Plus de détails: [ID:nLT506592])

PAS D'AMELIORATION A COURT TERME

Le groupe, qui avait annoncé en mars anticiper une décroissance organique cette année pour la première fois de son histoire et pris de court les investisseurs en supprimant son dividende, a toutefois souligné qu'il n'anticipait d'amélioration de ses marchés à court terme.

ZenithOptimedia (groupe Publicis (PUBP.PA)) a revu début juillet sa prévision de baisse du marché publicitaire mondial à 8,5% au lieu de 6,9%, avec un recul de 7,0% pour la communication extérieure.

"Les télévisions, qui sont sous pression du fait de leur baisse d'audience et de la récession, ont offert des rabais jamais vus jusqu'à présent, ce qui a entraîné une baisse des prix de l'ensemble des opérateurs et, combiné à la baisse des volumes, c'est une des raisons de la chute du chiffre d'affaires", a souligné Jean-François Decaux, président du directoire et codirecteur général du groupe.

TF1 a notamment freiné la chute de ses recettes publicitaires au deuxième trimestre en baissant ses tarifs.

JCDecaux, qui a cantonné la réduction de sa marge opérationnelle à huit points, soit 18%, à comparer à un consensus Reuters de 16%, s'est dit dans l'incapacité de fournir une prévision pour l'exercice.

ACQUISITIONS A L'ETUDE

Goldman Sachs a qualifié les résultats de "solides", tandis que Natixis Securites souligne le bon contrôle des coûts.

Le groupe, qui a réduit ses coûts d'exploitation de 31,1 millions au premier semestre, a réaffirmé viser une économie de 50 millions d'euros sur ses coûts récurrents d'ici à la fin 2010.

JCDecaux a également ramené de 250 millions à environ 225 millions sa prévision d'investissement pour 2009 et à près de 200 millions en 2010, contre 200-230 millions auparavant.

Le groupe qui a porté la part de son chiffre d'affaires dans les pays émergents à 21% au premier semestre contre 19% en 2008, a dit viser une proportion de 25-27% d'ici trois à cinq ans. Ceux-ci ont limité leur décroissance organique à 3,9% sur le semestre contre un recul 15,9% pour les pays développés.

JCDecaux a précisé regarder des acquisitions en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, ainsi qu'en Allemagne et en Europe centrale et de l'Est.

Le groupe affiche un cash flow disponible négatif de 1,7 million d'euros contre un solde positif de 10,3 millions au premier semestre 2008 et a réduit sa dette nette de 5,3 millions d'euros sur le semestre, à 701,3 millions au 30 juin.

Edité par Benoît Van Overstraeten, Jean-Michel Bélot et Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below