31 mars 2009 / 10:38 / il y a 8 ans

LEAD 1 Lafarge confiant pour 2010, augmentation de capital votée

* Lafarge confiant pour 2010 grâce à l'impact attendu des plans de relance

* prévoit une baisse de jusqu'à 3% des volumes de ciment en 2009

* l'AGE approuve à 95,1% l'augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros

par Gilles Guillaume

PARIS, 31 mars (Reuters) - Lafarge LAFP.PA, dont le projet d'augmentation de capital a été approuvé mardi par les actionnaires, s'attend à ce que les différents plans de relance aient un impact significatif sur son activité en 2010 et compte sur ses actions opérationnelles pour atténuer l'impact de la baisse des volumes attendue en 2009.

Le premier cimentier mondial a indiqué lors de l'AGE tabler cette année au mieux sur une stabilité des volumes de ciment, au pire sur une baisse de 3%, contre un taux moyen de croissance de 5% au cours des années précédentes.

Il anticipe toujours en 2009, année qui reste à ce jour encore marquée "par un niveau d'incertitude élevé", une forte dégradation sur les marchés développés et à un ralentissement de la croissance sur les marchés émergents, auxquels Lafarge donne la priorité pour le ciment.

Le groupe, également numéro deux mondial pour le béton et les granulats et numéro trois dans le plâtre, estime que les plans de relance et les grands projets d'infrastructures qu'ils contiennent devraient avoir un impact significatif sur ses marchés en 2010, mais probablement plus limité cette année.

Lafarge avait annoncé en février son intention de lancer une augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros avec droit préférentiel de souscription pour réduire sa dette et renforcer sa structure financière alors que le ralentissement de l'économie avait pesé sur ses résultats du quatrième trimestre 2008.

Les actionnaires présents et représentés à l'assemblée générale extraordinaire se sont prononcés mardi à 95,1% en faveur du projet.

Les deux principaux actionnaires du groupe, le groupe Bruxelles Lambert et NNS Holding, s'étaient déjà engagés à souscrire à l'opération à hauteur de leur participation, soit 0,5 milliard d'euros. GBL et NNS détiennent respectivement 20% et 13% du capital de Lafarge, dont 65% est flottant.

Grâce à l'augmentation de capital et à d'autres mesures de réduction des coûts et des investissements, Lafarge compte procéder à un remboursement anticipé des tranches A1/A2 du crédit d'acquisition du cimentier égyptien Orascom, soit 2,6 milliards d'euros avant fin juin 2009.

Une fois ce remboursement effectué, le groupe n'aura plus d'échéance crédit majeure avant 2011. Lafarge a acquis Orascom début 2008 pour 8,8 milliards d'euros, une opération financée par endettement, dans le cadre de sa stratégie de renforcement de l'activité ciment sur les marchés émergents.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below