Automobile - Merkel s'engage à trouver une solution pour Opel

mardi 31 mars 2009 14h52
 

par Christiaan Hetzner

RÜSSELSHEIM, Allemagne, 31 mars (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel s'est engagée mardi à trouver une solution pour Opel, filiale allemande du constructeur américain General Motors (GM.N: Cotation), et promis que le gouvernement apporterait son soutien à tout accord avec un investisseur.

Opel, qui emploie environ 25.000 personnes en Allemagne, demande aux gouvernements européens une aide publique de 3,3 milliards d'euros pour sauver les emplois et maintenir les sites de production.

GM Europe veut trouver un partenaire extérieur pour mener à bien le plan de redressement qu'il a proposé pour les activités du groupe américain en Europe mais pour l'instant personne n'a fait part publiquement de son intérêt.

La situation de la filiale de GM s'est encore compliquée après le rejet par l'administration américaine des plans de restructuration présentés par GM et Chrysler. La Maison blanche a donné à GM un délai de 60 jours pour mettre sur pied un plan de restructuration plus drastique.

Merkel a déclaré mardi qu'elle mettrait à profit ce délai pour négocier une solution viable pour Opel.

Elle a souligné que les discussions avec les autorités américaines avaient ouvert la voie à un accord mais souligné que des négociations supplémentaires étaient nécessaires.

"Un investisseur aura évidemment le soutien de l'Etat", a déclaré la chancelière devant des salariés d'Opel.

  Suite...