Auchan - Le bénéfice net baisse, l'exploitation résiste au S1

lundi 31 août 2009 11h12
 

PARIS, 31 août (Reuters) - Auchan a annoncé lundi une diminution de son bénéfice net part du groupe au premier semestre 2009, conséquence de l'augmentation des charges d'amortissement, de provisions et d'éléments exceptionnels.

Le résultat net part du groupe a reculé de 17,8% à 143 millions d'euros. Ajusté du décalage comptable lié à l'application de la loi de modernisation de l'économie (LME), l'Ebitda du distributeur non coté est stable à 929 millions (+13% à données publiés). Son résultat d'exploitation courant est en baisse de 1,3% à 374 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires hors taxe consolidé a progressé de 0,4% à 18,8 milliards d'euros, dont 8,9 milliards en France, soit 47 % des revenus du groupe. A magasins comparables, les ventes sont en repli de 0,9% à taux de change constants et hors essence.

Cité dans un communiqué, Christophe Dubrulle, président du directoire d'Auchan, affirme que l'impact de la crise mondiale sur les performances du groupe "est finalement globalement en ligne avec ce que nous avions anticipé depuis quelques mois".

Mais, ajoute-t-il, "même si nous sommes parvenus à maintenir notre chiffre d'affaires et notre Ebitda, à gagner des parts de marché dans des pays comme la Pologne, l'Espagne ou l'Italie pour nos hypermarchés, nous ne pouvons nous contenter durablement de ces performances stables et d'un résultat en recul".

Ainsi il dit aborder le second semestre "avec une vigilance encore accrue sur le maintien de nos grands équilibres économiques".

Dans ce contexte, Auchan a renforcé la sélectivité de ses investissements. En diminution de 23,6 % par rapport au premier semestre 2008, ils ont bénéficié à la France à hauteur de 37%, à l'Europe Occidentale (hors France) pour 32%, l'Europe centrale et de l'Est ainsi que l' Asie se partageant le solde.

Au 30 juin, l'endettement net du distributeur avait crû à 4.645 millions d'euros contre 3.991 millions un an plus tôt. Le groupe se dit pénalisé par la dégradation du BFR (environ 300 millions d'euros), due principalement à la réduction des délais de paiement en France (application de la loi LME). Cet endettement représente 64% des capitaux propres de l'entreprise, contre 58% au 30 juin 2008.

Enfin Auchan indique que ses ressources financières disponibles (non tirées) représentent un total de 3,7 milliards d'euros.

(Noëlle Mennella, édité par Marc Angrand)