30 avril 2009 / 15:36 / il y a 8 ans

LEAD 1 P&G, Colgate battent le consensus malgré une baisse du CA

* P&G, Colgate publient des BPA supérieurs aux attentes

* Les deux groupes font état d‘une baisse de leurs ventes

* Les titres des deux groupes reculent à New York

par Ben Klayman

CHICAGO, 30 avril (Reuters) - Les géants américains des produits de grande consommation Procter & Gamble (PG.N) et Colgate-Palmolive (CL.N) ont publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, la hausse des prix et les réductions de coûts ayant permis de compenser le tassement de la demande.

Les deux groupes, qui sortent de nouveaux produits pour tenter de faire revenir les consommateurs dans les magasins, tablent sur une croissance de leur chiffre d‘affaires pour l‘ensemble de l‘exercice, hors impact des fluctuations de devises, des acquisitions et des cessions.

Vers 15h30 GMT, l‘action de P&G reculait de 1,73% à 49,55 dollars, celle de Colgate perdait 1,22% à 58,98 dollars.

P&G, qui fabrique notamment les rasoirs Gillette ou le dentifrice Crest, a fait état d‘une baisse de 4% de son bénéfice au troisième trimestre, les consommateurs privilégiant les petits prix en raison de la crise.

Le groupe décline ses produits sur différentes gammes de prix afin de retenir les clients attentifs à leur porte-monnaie. Ainsi, le consommateur qui recherche une lessive à petit prix portera son choix sur Era, qui coûte 35% moins cher que la lessive Tide. Les clients qui recherchent une version améliorée achèteront Tide Total Care, qui coûte 60% plus cher.

P&G a dit s‘attendre à ce que ses résultats pour l‘ensemble de l‘exercice soient conformes aux attentes de Wall Street même si son chiffre d‘affaires pourrait être inférieur à sa précédente prévision.

LE CA DE P&G RECULE DE 8%

“Nous pensons que P&G est bien armé pour surmonter un environnement économique difficile, l‘impact de la modération du coût des matières premières devant permettre une amélioration de la marge dans les trimestres à venir, tandis que la valorisation boursière reste remarquable”, commente Joseph Altobello, analyste à Oppenheimer, dans une note à ses clients. Il propose un conseil “surperformer” sur le titre.

Au troisième trimestre clos le 31 mars, son bénéfice a reculé à 2,61 milliards de dollars (1,96 milliard d‘euros), ou 84 cents par action, contre 2,71 milliards, ou 82 cents par action, un an plus tôt, période où il y avait davantage d‘actions en circulation.

Les analystes interrogés par Reuters Estimates tablaient sur un bénéfice de 80 cents par action.

P&G a dit avoir bon espoir d‘atteindre le consensus des analystes qui tablent sur un bénéfice par action de 4,22 dollars pour cette année, leurs estimations variant de 4,20 dollars à 4,25 dollars.

Son chiffre d‘affaires a reculé de 8% à 18,42 milliards alors que les analystes prévoyaient 18,88 milliards. Les ventes en volumes ont reculé de 5%, les distributeurs ayant stocké moins de produits mais le chiffre d‘affaires organique a progressé de 1%.

Il prévoit une progression comprise entre 2% et 3% du chiffre d‘affaire organique, c‘est à dire hors impact des acquisitions, des cessions et des effets de changes, pour l‘exercice qui se terminera en juin. Le groupe tablait précédemment sur une hausse de 2% à 5%.

P&G s‘attend par ailleurs à que son chiffre d‘affaires net recule de 2% à 4% en raison de l‘impact défavorable des changes.

COLGATE PUBLIE UN CA EN BAISSE DE 5,5%

Colgate, de son côté, a dégagé un bénéfice de 507,9 millions de dollars (382,4 millions d‘euros), ou 97 cents par action, contre 466,5 millions de dollars, ou 86 cents par action, un an plus tôt. Ce résultat est très légèrement supérieur au consensus des analystes.

Son chiffre d‘affaires a reculé de 5,5% à 3,5 milliards de dollars alors que les analystes tablaient en moyenne sur 3,57 milliards. Ses ventes en volume ont diminué de 0,5%.

Le chiffre d‘affaires organique tout comme les prix moyens ont progressé de 8%.

Le directeur général de Colgate, Ian Cook, a souligné que l‘effet positif de la baisse du prix des matières premières et du pétrole commençait à se faire sentir, ce qui, combiné à la hausse des prix et à une réduction des dépenses, devrait compenser l‘impact attendu de la vigueur du dollar sur les matières premières et les matériaux d‘emballage.

Il a précisé que la marge brute de bénéfice du groupe devrait augmenter et se situer au moins dans le haut de la fourchette attendue par Colgate de 75 à 125 points de base. Il a également précisé qu‘il ne se faisait pas de soucis par rapport aux attentes de Wall Street concernant le bénéfice au deuxième trimestre et pour l‘année.

Les analystes tablent sur un bénéfice de 4,22 dollars par action cette année.

Avec Jessica Wohl, version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below