30 juillet 2009 / 16:21 / dans 8 ans

LEAD 2 L'Oréal - La baisse des ventes ralentit au 2e trimestre

* Moindres déstockages au 2e trimestre

* Accélération de la croissance dans les émergents

* Confirmation d‘une amélioration progressive courant 2009

(Actualisé avec détails, déclarations du directeur général)

Par Pascale Denis

PARIS, 30 juillet (Reuters) - L‘Oréal ORPE.PA a fait état jeudi d‘un chiffre d‘affaires en baisse de 2,1% en données comparables au deuxième trimestre, après un recul de 4,2% au premier, et a confirmé prévoir une amélioration graduelle de ses performances dans le courant de l‘année.

Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont atteint 4.399 millions d‘euros (en progression de 2,6% en données publiées), un chiffre proche du consensus des analystes interrogés par Reuters (4.442 millions, pour une baisse à taux de change et périmètre comparables de 2,4%).

Cette légère amélioration est principalement imputable à de moindres opérations de déstockage, essentiellement dans la division de produits de luxe (Lancôme, Armani, Helena Rubinstein, Yves Saint-Laurent Beauté) qui a vu la baisse de ses ventes ralentir à 8,3% après une chute de 17,5% au premier trimestre, ainsi qu’à une accélération de la croissance dans les pays émergents (+6,3% après +1,8%).

Fort de ces chiffres, le groupe a confirmé sa prévision faite en mai d‘une amélioration “graduelle de ses performances au cours de l‘année 2009” dans un marché mondial des cosmétiques qui demeure cependant difficile.

Jean-Paul Agon, directeur général du groupe, a précisé lors d‘une conférence téléphonique que les conditions de marché ne s‘amélioraient pas en Amérique du Nord mais qu‘elles étaient “légèrement positives en Europe”.

Il a également estimé que les pays émergents devraient être d‘importants contributeurs à la croissance du groupe sur l‘ensemble de l‘année.

La baisse des ventes de L‘Oréal en Europe de l‘ouest s‘est ralentie à -6,6% (-9,3% trois mois plus tôt), tandis qu‘elle a atteint 6,3% en Amérique du nord (contre -5,0%).

Comme anticipé par les analystes, les ventes de la division grand public (Garnier, Maybelline, L‘Oréal Paris) se sont maintenues (+0,9% après +1% trois mois auparavant), tandis que dans les produits professionnels destinés aux coiffeurs, la baisse est restée proche de celle du premier trimestre (-4,8% après -5,3%).

La division cosmétique active a en revanche accéléré son recul à -4,9% après une baisse de 2,1% au premier trimestre.

“Les marchés européens ont été plus difficiles, notamment pour la marque Vichy et pour les produits de nutri-cosmétiques”, a expliqué Jean-Paul Agon.

Le directeur général a aussi confirmé sa précédente prévision d‘un marché mondial des cosmétiques stable sur l‘ensemble de l‘année. [ID:nWEA3763]

Le titre L‘Oréal a fini en hausse de 1,7% à la Bourse de Paris jeudi, à 58,25 euros, pour une capitalisation boursière de milliards d‘euros. Depuis le début de l‘année, la valeur accuse une baisse de 6,5%.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below