July 30, 2009 / 4:15 PM / 8 years ago

LEAD 2 Vallourec - T2 en baisse, nouveau recul en vue au S2

6 MINUTES DE LECTURE

* Nouveau recul de CA et de RBE attendu au S2

* Renforcement des mesures de réduction de coûts

* Point bas prévu pour le T3

(Actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet et Helen Massy-Beresford

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Vallourec (VLLP.PA) a publié jeudi des résultats en baisse au 2e trimestre en raison du ralentissement de l'activité industrielle mondiale et a dit prévoir un nouveau recul de ses performances au cours du second semestre.

Le producteur de tubes sans soudure en acier, qui fournit les secteurs du pétrole et du gaz, de l'énergie électrique, de la pétrochimie et de l'automobile a également indiqué qu'il renforcerait ses mesures d'économies et que son activité devrait atteindre un point bas au 3e trimestre.

Au cours du 2e trimestre, il a enregistré un résultat net part du groupe de 123,9 millions d'euros (-51%), un résultat d'exploitation de 184,9 millions (-53%), un résultat brut d'exploitation (RBE) de 238,5 millions (-45%) et un chiffre d'affaires de 1.081,9 millions (-33%).

La marge RBE/chiffre d'affaires s'est ainsi établie à 22,0% contre 26,6% au 2e trimestre 2008.

Selon le consensus Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 95 millions d'euros, un RBE de 190 millions et un chiffre d'affaires de 935 millions, soit une marge RBE/CA de 20,3%.

"Compte tenu de la saisonnalité et de l'environnement économique actuel, Vallourec anticipe un point bas d'activité au troisième trimestre 2009", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Il a ajouté qu'il renforcerait les mesures de réduction de coûts prises pendant la première partie de l'année et poursuivrait la réduction du nombre d'heures travaillées avec, en Europe, la prolongation des arrêts d'usines pendant l'été et l'extension des mesures de chômage partiel.

Le groupe a diminué ses coûts opérationnels d'environ 500 millions d'euros au cours du 1er semestre (-22%), a précisé lors d'une conférence téléphonique le président du directoire de Vallourec, Philippe Crouzet.

"Nous avons besoin de faire davantage au second semestre et nous prévoyons de le faire", a-t-il ajouté.

Vers Une Fin Du Destockage ?

"Malgré l'effet des réductions de coûts, la persistance de faibles volumes et la pression sur les prix se traduiront par une baisse des ventes et du RBE au cours du second semestre", a cependant précisé Vallourec.

Le groupe a vu la totalité de ses marchés reculer au 2e trimestre et a notamment subi une importante baisse de la demande dans le secteur du pétrole et du gaz aux Etats-Unis, avec un nombre de puits en activité en recul de plus de 50% par rapport au pic de 2008 et des stocks à des niveaux très élevés chez les distributeurs.

"Bien que les fabricants locaux aient réagi rapidement en diminuant leur production, la reprise des commandes n'est pas attendue avant 2010", a-t-il indiqué.

Dans les secteurs de la mécanique, de la construction et de l'automobile, "des mesures de déstockage persistent tant chez les distributeurs que chez les utilisateurs finaux, accentuant la faiblesse de la demande", a ajouté Vallourec.

"Il y a un sentiment général que le déstockage dont nous avons souffert, s'il n'est pas terminé, approche peut-être de sa fin", a cependant indiqué Philippe Crouzet.

"Il y a un certainement une fin de l'effet de déstockage aujourd'hui, mais il nous est impossible de le mesurer", a-t-il ajouté

Vallourec a en outre indiqué qu'il accentuerait la réduction du besoin en fonds de roulement afin de "dégager les ressources nécessaires à la poursuite de son plan d'investissements stratégiques et de se préparer au redémarrage de l'activité".

Au cours des six premiers mois de l'année, Vallourec a dégagé un flux de trésorerie de 733,4 millions d'euros, plus de deux fois supérieur à celui de l'an passé (315,8 millions).

La dette nette a baissé de 445,3 millions d'euros depuis le début de l'année (dont 292,6 millions au cours du 2e trimestre), le groupe passant ainsi en situation de trésorerie nette positive de 98,8 millions au 30 juin, contre un endettement net de 346,5 millions à fin 2008.

Vallourec a terminé jeudi en hausse de 1,97% à 84,80 euros, affichant un gain de 4,69% depuis le début de l'année après un plongeon de 56,7% en 2008. Le groupe affiche une capitalisation boursière supérieure à 4,7 milliards d'euros.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below