Auto - Les constructeurs japonais abaissent leurs prévisions

jeudi 30 octobre 2008 13h29
 

TOKYO, 30 octobre (Reuters) - Mazda Motor (7261.T: Cotation) et Mitsubishi Motors (7211.T: Cotation) ont abaissé jeudi leurs prévisions de bénéfices pour les adapter aux nouvelles conditions de marché nées de la hausse du yen, de la baisse de la demande et du resserrement du crédit qui pénalisent tout le secteur automobile.

Alors que Mitsubishi avait relevé la semaine dernière ses prévisions de résultats pour le premier semestre de l'exercice à fin septembre, il a annoncé qu'il manquerait de 17% son objectif de bénéfice d'exploitation en raison de la chute des ventes aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest et d'une décélération de l'activité économique attendue en Russie.

Mazda a réduit de 22% son objectif de bénéfice opérationnel pour l'exercice 2008-2009, qui passe à 90 milliards de yens (700 millions d'euros), alors que le consensus anticipait 126 milliards de yens. Sa prévision de bénéfice net baisse quant à elle de 70 à 50 milliards de yens.

Avant eux, Honda (7267.T: Cotation) avait réduit ses prévisions de résultats pour l'exercice en invoquant la baisse de la demande mondiale et la hausse du yen. [ID:nLS25900]

Nissan Motor (7201.T: Cotation) publiera ses résultats vendredi, tandis que Toyota fera part des siens le 6 novembre.

"La réduction de moitié des prévisions de bénéfice d'exploitation (à 30 milliards de yens) souligne à quel point les conditions qu'anticipe Mazda en Europe et sur d'autres marchés clés sont mauvaises", commente Koji Endo de Credit Suisse, qui qualifie par ailleurs ces résultats d'"atroces".

Au deuxième trimestre à fin septembre, le bénéfice d'exploitation a reculé de près de 20% à 32,4 milliards de yens, alors que le bénéfice net a chuté de 45% à 14,5 milliards de yens.

Mazda pense vendre 1,405 million de véhicules cette année, 75.000 de moins que le groupe le prévoyait.

Mitsubishi anticipe pour sa part un bénéfice d'exploitation de 50 milliards de yens pour l'exercice en cours, moins de la moitié du chiffre de 2007-2008, alors qu'il tablait initialement sur 60 milliards de yens. Le groupe maintient en revanche inchangée sa prévision de bénéfice net à 20 milliards de yens.   Suite...