Le Cdt agricole n'utilisera pas la 2e tranche de l'aide publique

vendredi 30 janvier 2009 21h27
 

DAVOS, Suisse, 30 janvier (Reuters) - Le Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation) n'utilisera pas la deuxième tranche de l'aide publique proposée par l'Etat français aux banques, a annoncé vendredi son directeur général.

"Le Crédit agricole a participé à la première phase en coordination avec d'autres banques. Maintenant, dans la seconde, nous n'avons pas de besoin", a déclaré Georges Pauget, au forum économique de Davos.

Il a précisé que calyon, la banque d'affaires du groupe qui a dû être restructurée après des pertes, n'avait pas subi de pertes sur les dérivés en octobre et novembre.

"Nous avons réduit le profil de risque de la société. Au cours des mois d'octobre et novembre, nous n'avons pas eu de pertes dans le domaine des dérivés", a déclaré Georges Pauget. Ce dernier a souligné qu'il ne prévoyait pas réductions d'effectifs au sein de Calyon, où 500 postes ont été supprimés en 2008, ajoutant que la taille actuelle de la banque d'investissement lui convenait.

Georges Pauget a par ailleurs estimé qu'il n'était pas nécessaire de mettre sur pied en France une "mauvaise banque", une entité qui reprendrait tous les actifs à problèmes des banques.

Il a également souligné que l'intervention des Etats en faveur des banques ressortaient d'une "nécessité absolue", ajoutant que "sur le long terme, il faudra veiller aux conséquences d'une telle intervention".

Georges Pauget a déclaré que Crédit agricole n'avait aucune intention de vendre sa participation de 5,4% dans la banque italienne Sanpaolo BIN.MI en raison de la faible valorisation des marchés.

(Lisa Jucca, version française Danielle Rouquié)