30 juillet 2009 / 06:09 / il y a 8 ans

LEAD 2 Air Liquide-Objectif maintenu, peu de visibilité sur 2010

* Objectif 2009 de CA et de résultat net maintenu

* Résultats globalement en ligne au S1

* Pas de visibilité sur 2010 avant le T4

* Investissements en Chine appelés à augmenter

(Actualisé avec conférence de presse, analyste et cours)

par Gilles Guillaume

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Air Liquide (AIRP.PA) a maintenu jeudi ses objectifs 2009 après un premier semestre marqué par des résultats globalement en ligne et quelques signes de reprise, mais le géant des gaz industriels a souligné que la visibilité pour 2010 restait faible.

“La crise est toujours là, le niveau moyen de production du monde est à peu près toujours le même”, a souligné le P-DG du groupe Benoît Potier au cours d‘une conférence de presse.

Mais le semestre écoulé dissimule deux phénomènes contrastés: après avoir baissé jusqu‘en avril, l‘activité du groupe s‘est améliorée en mai et juin grâce à plusieurs signes de reprise dans les économies émergentes et l’électronique.

De plus, si les volumes se sont stabilisés à un niveau bas dans les économies matures, l‘activité en Chine est repartie quant à elle assez rapidement.

“A moyen terme nous restons optimistes, à plus court terme nous restons prudents”, a résumé Benoît Potier. Air Liquide a donc maintenu son objectif - abaissé en avril - d‘un chiffre d‘affaires et d‘un résultat net annuels proches des niveaux de 2008, alors qu‘il visait jusqu‘au printemps une hausse.

Quant à l‘objectif de croissance moyenne de 8-10% du chiffre d‘affaires annoncé, avant la crise, pour la période 2007-2012, le P-DG du groupe a indiqué qu‘il n’était pas abandonné et que les relais de croissance pour l‘atteindre étaient toujours là, mais à condition que l‘année 2009 soit mise entre parenthèses.

Pour 2010, la visibilité reste très faible, et Benoît Potier a prévenu qu‘il faudrait attendre le quatrième trimestre pour commencer à voir à quoi ressemblera l‘année prochaine.

Vers 12h40, l‘action Air Liquide est stable à 72,09 euros.

“Dans une phase de reprise cyclique, les investisseurs vont probablement se tourner davantage vers les valeurs où le potentiel de hausse des résultats est bien plus élevé que la stabilité et la croissance à un chiffre offerte par Air Liquide à ce stade du redémarrage”, commente Cazenove dans une note.

BOUFFEE D‘OXYGENE EN CHINE

Le groupe a réalisé sur les six premiers mois de l‘année un chiffre d‘affaires de 5,94 milliards d‘euros, en baisse de 6,8% par rapport à la période identique de 2008 et de 5,8% en données comparables. Cette baisse est imputable pour moitié aux effets du recul des prix du gaz naturel.

Le bénéfice opérationnel courant a diminué de 6,5% à 889 millions d‘euros et le résultat net, part du groupe, est resté stable (-0,8%) à 596 millions. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un C.A. de 5,73 milliards et sur un résultat d‘exploitation courant de 867,5 millions.

Air Liquide a enregistré au premier semestre des chutes de volumes allant jusqu’à 30% dans les secteurs les plus cycliques de sa clientèle, comme la métallurgie et l‘automobile, très frappés par la crise. Les branches grande industrie et santé, deux positionnements importants du groupe si on le compare à ses grands concurrents américains tels qu‘Air Products (APD.N), ont en revanche affiché des taux de croissance respectivement de 1,6% et 5,8% en données comparables.

Le groupe mise aussi sur le marché chinois, où la demande en oxygène a été multipliée par deux et demi, notamment pour la gazéification du charbon, et devrait encore plus que doubler à l‘horizon 2015. “La Chine, ce n‘est plus seulement l‘acier, mais c‘est aussi toute la problématique énergétique, convertir le charbon dans des produits à valeur ajoutée, où il faut beaucoup d‘oxygène”, a souligné Benoît Potier.

Fin juin, 81% du portefeuille de nouveaux projets du groupe étaient situés dans les économies émergentes, contre 41% seulement deux ans plus tôt.

“La crise est en fait un accélérateur de tous les phénonèmes que l‘on voyait, on va gagner plusieurs années dans le développement et aller directement vers ce qui était un peu sous-jacent”, a-t-il ajouté.

Air Liquide a réduit ses coûts de 153 millions d‘euros au premier semestre, sur un objectif annuel porté de 200 à 300 millions et jugé toujours “bien taillé”. Il fera en fin d‘année le point sur les économies envisagées pour 2010, mais avec les 230 millions d‘euros d’économies réalisées en 2008, il pense toujours dépasser à ce rythme son objectif de 600 millions sur trois ans contenu dans le plan Alma, du nom du pont le plus proche du siège du groupe à Paris.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below