Bourse - Le droit de souscription BNP Paribas déjà recherché

mercredi 30 septembre 2009 16h47
 

 PARIS, 30 septembre (Reuters) - Le droit préférentiel de
souscription (DPS) BNP Paribas BNPP_r.PA se traite au-dessus
de sa valeur théorique dès son premier jour de cotation, signe
de l'intérêt des investisseurs pour l'augmentation de capital de
4,3 milliards d'euros annoncée la veille par la banque.
 Vers 16h35, le bon s'échange à 1,499 euro, soit 27 centimes
au-dessus de son prix théorique (1,472 euro) calculé sur la base
de la parité fixée à une action nouvelle pour 10 actions
existantes, au prix de souscription de 40 euros par action.
 Le volume de transactions sur les bons s'élève à 23,3
millions de pièces, un niveau encore modéré, la plupart des
investisseurs se contentant d'être des observateurs attentifs en
attendant d'avoir défini leur stratégie en la matière, notent
des traders qui attendent une montée en puissance sur ce marché.
 "Les investisseurs regardent l'augmentation de capital avec
beaucoup d'attention, mais ils prennent le temps de définir les
niveaux sur lesquels ils veulent intervenir", dit l'un d'eux.
 "C'est un vrai succès en perspective. L'opération a été très
bien perçue par les investisseurs et les arbitragistes", dit-il.
 A ce stade de la séance, l'action BNP perd 2,75% à 54,720
euros, sous-performant son secteur, après avoir affiche un gain
exactement du même ordre, plus forte hausse du CAC, la veille.
 L'indice CAC 40 recule de 1,09% à ce stade et l'indice DJ
Stoxx des valeurs bancaires en Europe  cède 1,82%.
 Les gérants interrogés ont bien accueilli l'annonce ce cette
augmentation de capital de la banque, qui profite du fort rebond
des marchés pour rembourser dès le mois d'octobre l'aide
accordée par l'Etat au plus forte de la crise financière (Plus
de détails [ID:nLT459064]).
 "L'augmentation de capital de la BNP est la bienvenue. Je la
soutiens et y participerai à hauteur de notre investissement
existant", a déclaré à Reuters Philippe Brugère-Trélat, gérant
de Mutual Series (groupe Franklin Templeton Investments).
 "Je pense que la majorité des gérants partageront mon
opinion favorable sur cette opération, qui répond pleinement aux
attentes de nombreux investisseurs soucieux de voir un
renforcement de la position en capital de la BNP", a-t-il dit.
 "Je pense que l'opération sera suivie par la Société
générale (SOGN.PA: Cotation) (-1,76% à 55,400 euros) qui, elle aussi, a
recu une aide 'coûteuse' de l'Etat qu'il est également dans son
interêt de rembourser sans trop tarder", a-t-il ajouté.
 Une porte-parole de Société générale a déclaré mardi que la
banque pourrait envisager de commencer le remboursement des
aides apportées par l'Etat à partir de début 2010.
 De son côté, le gouvernement belge annonce mercredi que
l'Etat belge souscrirait partiellement à l'augmentation de
capital. Sa part serait ramenée à environ 10,8%, contre 11,6%.
 (Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot)