29 avril 2009 / 05:56 / il y a 8 ans

LEAD 3 Suez Env - T1 sous les attentes, les économies maintenues

* CA et Ebitda inférieurs aux attentes au T1

* Le groupe "poursuit" ses objectifs avec la baisse des coûts et des investissements

* Le titre baisse

(actualisé avec cours de Bourse et commentaire d'analyste)

par Benjamin Mallet

PARIS, 29 avril (Reuters) - Suez Environnement (SEVI.PA) a publié mercredi un chiffre d'affaires et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) inférieurs aux attentes au 1er trimestre et a dit "poursuivre" ses objectifs pour l'ensemble de 2009.

Le numéro deux mondial des services à l'environnement, qui subit la baisse de la collecte de déchets auprès de ses clients industriels et commerciaux, a précisé qu'il comptait sur ses efforts en matière commerciale, sur la réduction de ses investissements et sur l'accélération de ses réductions des coûts pour atteindre ses objectifs.

Lors de l'annonce de ses résultats 2008, en mars, il avait dit viser "une croissance légèrement positive de son chiffre d'affaires et de son RBE (résultat brut d'exploitation) en 2009" à taux de change constant et sur la base "d'une évolution du PIB de -2% en 2009 dans les économies avancées".

Certains analystes ont toutefois souligné que cette prévision risquait d'être revue à la baisse si le contexte économique ne s'améliorait pas rapidement.

Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 2.829 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année, soit une une baisse de 2,8% (-2,7% en organique), tandis que l'Ebitda s'est établi à 436 millions, en recul de 9,4% (-7,4% en organique). Le ratio Ebitda/CA s'est ainsi établi à 15,4% contre 16,5% à fin mars 2008.

Selon le consensus Reuters, les analystes attendaient en moyenne un Ebitda de 456 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 2.845 millions.

"(Les) chiffres (sont) en dessous des attentes, le groupe affirme poursuivre ses objectifs 2009 (...), ce qui compte tenu du contexte macro-économique et des résultats nous paraît non réaliste", ont écrit dans une note les analystes de CM-CIC Securities.

Vers 9h35, le titre perdait 4,44% à 11,515 euros, enregistrant un recul identique depuis le début de 2009 et affichant la plus forte baisse du CAC 40, qui gagnait dans le même temps 0,91%. L'indice européen du secteur .SX6P gagnait pour sa part 0,62%.

"Le ralentissement économique a touché particulièrement les activités déchets liées aux clients industriels et commerciaux, activités à caractère cyclique", a souligné lors d'une intervention téléphonique Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement.

CHUTE DE L'ACTIVITE PROPRETE EUROPE

"Le premier trimestre dans nos métiers n'est pas représentatif d'une tendance annuelle. C'est particulièrement vrai dans les métiers de l'eau, pour lesquels la saison estivale et la pluviométrie de cette période sont déterminantes pour les volumes et le chiffre d'affaires de l'année", a-t-il cependant ajouté.

L'activité Propreté Europe a reculé de 9,4% à 1.267 millions d'euros (-9,1% en organique) au 1er trimestre, tandis que les ventes de la division Eau Europe ont progressé de 1,0% à 925 millions (+3,4% en organique) et que l'International a crû de 6,4% à 634 millions (+2,8% en organique).

La dette nette du groupe est restée stable à 5.981 millions d'euros au 31 mars, avec un ratio dette nette/Ebitda de 2,9 fois.

"Suez Environnement confirme sa stratégie de long terme, fondée sur un modèle économique solide, sur un positionnement sur l'ensemble des chaînes de valeur de l'eau et des déchets et sur une croissance durable et rentable", a indiqué le groupe.

Le groupe avait annoncé début mars une accélération de son programme de réduction des coûts avec un objectif relevé de près de 50% - soit 180 millions d'euros pour 2008-2010 contre 125 millions auparavant.

Il avait en outre fait état d'un "ralentissement temporaire des investissements" - avec une baisse d'environ 25% d'investissements nets en 2009 (hors acquisitions stratégiques) par rapport à 2008 - et avait dit viser une poursuite de la croissance de son cash flow libre (594 millions en 2008).

"Le résultat brut d'exploitation du 1er trimestre inclut les premiers effets de l'accélération du plan de réduction des coûts (...) et de l'amélioration de la performance opérationnelle, mais pas la totalité des mesures mises en oeuvre, dont l'impact sera croissant sur l'année", a souligné Jean-Louis Chaussade.

"Ces effets devraient être plus visibles dans les mois à venir."

"Notre priorité reste la croissance de la génération du 'cash flow' libre et le maintien de la solidité financière du groupe", a encore déclaré le directeur général de Suez Environnement.

Edité par Jean-Michel Bélot et par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below