29 avril 2009 / 08:06 / dans 8 ans

LEAD 3 ArcelorMittal - Le T1 déçoit, levée de fonds de $3 mds

* EBE inférieur au consensus au T1

* Prévoit un EBE de 1,2-1,5 milliard de dollars au T2

* compte lever $3,0 mds via actions et d‘obligations

convertibles

* pas de fermeture de site définitive

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - Le résultat brut d‘ArcelorMittal ISPA.AS a été inférieur au consensus au premier trimestre et le premier sidérurgiste mondial a décidé de lever trois milliards de dollars de capitaux frais, ce qui pesé sur son action même s‘il prévoit un redressement des comptes au deuxième trimestre.

L‘action a clôturé en baisse de 3,70% à 17,98 euros, après avoir déjà perdu 6% la veille, alors que l‘indice européen des matières premières .SXPP a gagné 2,78%.

ArcelorMittal a vu son excédent brut d‘exploitation (EBE, Ebitda) chuter de 82% à 883 millions de dollars (670 millions d‘euros) au premier trimestre, alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un EBE de 1,0 milliard de dollars.

Le résultat inclut une plus-value exceptionnelle de 503 millions de dollars pour le dénouement d‘une couverture liée à des achats de matières premières.

ArcelorMittal lui-même projetait un EBE d‘un milliard de dollars, avec un écart de 15% en raison de baisses des prix de 40% au plus. Il avait réduit sa production presque de moitié pour répondre à la chute de la demande dans les marchés de l‘automobile et du bâtiment.

Il pense que la production restera aux alentours de 50% des capacités au deuxième trimestre.

Le sidérurgiste a ensuite dévoilé son intention d’émettre pour $2,5 milliards environ d‘actions et $500 millions d‘obligations convertibles échéance 2014 pour accélérer la réduction de sa dette. Le directeur financier Aditya Mittal a précisé que l‘offre serait bientôt réalisée.

Quoique dilutive, cette opération aura au moins le mérite d‘apaiser ceux qui craignaient qu‘ArcelorMittal n‘enfreignent ses covenants, font valoir des analystes.

La dette nette a monté à $26,7 milliards durant le trimestre contre $26,5 milliards à la fin 2008. Son objectif est une dette de $22,5 milliards à la fin de l‘année.

REPRISE TECHNIQUE INEVITABLE

Le bruit a couru qu‘au vu de son endettement, ArcelorMittal risquait de devoir fermer des sites de façon permanente ou vendre des actifs stratégiques. Le PDG Lakshmi Mittal a dit que le groupe n‘avait l‘intention de faire ni l‘un ni l‘autre.

L‘Association mondiale de l‘acier a prévu lundi que la demande d‘acier chuterait de 15% en 2009, un retrait sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, encore accru par le déstockage. Aux USA, les ventes d‘automobiles ont dévissé de 37% en mars et les ventes dans l‘immobilier ont baissé de 0,6% mensuellement.

Le PDG s‘est dit un peu moins pessimiste et estime que le déstockage mondial sera achevé durant le trimestre en cours. ArcelorMittal n‘est pas le seul sidérurgiste dont les résultats fondent.

Baosteel 60019.SS, le numéro un chinois de l‘acier, a subi une baisse de 98% de son bénéfice net au premier trimestre et le japonais Nippon Steel (5401.T), numéro deux mondial, anticipe un bénéfice inexistant sur l‘exercice en cours.

Les économistes pensent que le premier trimestre a été aussi mauvais, voire plus mauvais, que le quatrième trimestre 2008 qui était déjà fort sombre.

Pour le trimestre en cours, ArcelorMittal prévoit un rebond de son EBE autour de 1,2-1,5 milliards de dollars. Le sidérurgiste avait déjà dit précédemment qu‘il estimait que la période de janvier à mars verrait son point bas en terme de profitabilité.

Il a par ailleurs enregistré une perte nette de $1,1 milliard (834 millions d‘euros) au premier trimestre, en raison notamment d‘une charge exceptionnelle avant impôt de $1,2 milliard liée essentiellement à une dépréciation des stocks. Au quatrième trimestre, la perte était de $4,4 milliards. Les analystes n‘attendaient cependant qu‘une perte de 558 millions de dollars.

ArcelorMittal voit des possibilités d‘augmenter les prix aux deuxième et troisième trimestres sur les grands marchés et produits importants, même s‘il déclarait dans une présentation qu‘il projetait un prix moyen de l‘acier en baisse.

“Les conditions de marché restent difficiles mais une reprise technique est inévitable et ArcelorMittal en bénéficiera”, a dit Lakshmi Mittal.

Le chiffre d‘affaires du sidérurgiste s‘est inscrit à 15,1 milliards de dollars (consensus à 17,5 milliards).

Version française Dominique Rodriguez , Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below