July 29, 2009 / 5:46 PM / 8 years ago

LEAD 2 Wendel donne la priorité à sa flexibilité financière

3 MINUTES DE LECTURE

* Allongement de maturité de 800 mlns d'euros de dette

* Stahl renégocie sa dette, discussions entamées pour celle de Deutsch

* Confirmation d'une perte substantielle au S1 et en 2009

(Actualisé avec précision sur part dans Saint-Gobain, §4)

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Wendel (MWDP.PA), qui a annoncé mercredi le report d'une échéance de dette, entend poursuivre les efforts engagés pour améliorer sa situation financière et pouvoir saisir, à partir de 2010, d'éventuelles opportunités d'acquisitions.

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires, la société d'investissement a annnoncé avoir négocié le report de 2011 à 2015 d'une échéance de dette de 800 millions d'euros liée à l'acquisition de la participation du groupe dans Saint-Gobain (SGOB.PA).

"Il s'agit pour nous de travailler à différentes solutions pour adapter notre passif à notre stratégie. Cette annonce d'aujourd'hui n'est qu'une partie du puzzle", a déclaré Frédéric Lemoine, président du directoire de Wendel, lors d'une conférence téméphonique.

La dette contractée par Wendel pour l'acquisition de sa participation (17,7% aujourd'hui) dans Saint-Gobain totalise 5,5 milliards d'euros.

Frédéric Lemoine a également annoncé que sa filiale Stahl (produits de finition du cuir) était en cours de renégociation de sa dette bancaire et que si son autre filiale Deutsch (connecteurs et relais hautes performances) respectait encore ses covenants, des discussions en vue de les réaménager avaient d'ores et déjà été engagées.

Le groupe a également confirmé qu'il anticipait une perte "significative" au premier semestre ainsi que pour l'ensemble de l'année. La perte de dilution liée aux augmentations de capital de Saint-Gobain et au paiement d'une partie du dividende en titres avoisinera 740 millions d'euros.

"Nous anticipons une perte additionnelle pour le semestre liée à la détérioration de la conjoncture et à son impact sur la valeur des titres Saint-Gobain détenus au bilan", a indiqué Wendel.

Frédéric Lemoine a tenu à préciser que cette perte comptable était sans effet sur l'actif net réévalué, ni sur la trésorerie.

La société d'investissement a vu son chiffre d'affaires consolidé totaliser 2.458 millions d'euros au premier semestre, en baisse de 1,2%.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below