29 décembre 2008 / 16:22 / il y a 9 ans

Dow Chemical et Rohm chutent en Bourse après l'abandon de K-Dow

par Ulf Laessing

NEW YORK/KOWEIT, 29 décembre (Reuters) - Les américains Dow Chemical (DOW.N) et Rohm & Haas ROH.N dégringolent en Bourse lundi après l'annulation la veille par le Koweït d'un accord de co-entreprise dans la pétrochimie, un projet qui pesait 17,4 milliards de dollars (12,2 milliards d'euros).

Vers 16h00 GMT, l'action du premier chimiste américain Dow Chemical chute de 20% à 15,12 dollars tandis qu'à la même heure, le titre Rohm dégringole de 21,5% à 49,89, l'abandon de la JV jetant un doute sur le financement du projet de rachat de Rohm par Dow.

L'agence de presse officielle koweïtienne Kuna a rapporté dimanche que le Conseil suprême du pétrole avait décidé d'annuler le contrat qui scellait la naissance de la JV K-Dow Petrochemicals.

Une partie du parlement koweïtien s'était opposée à cet accord au motif que la co-entreprise n'était à leurs yeux plus économiquement viable en raison de la crise financière et de la forte chute des ventes dans le secteur pétrochimique.

RETOMBEES INCERTAINES POUR ROHM & HAAS

L'abandon du projet pourrait poser problème à Dow Chemical. L'accord conclu ce mois-ci prévoyait en effet que la compagnie publique Petrochemical Industries Co (PIC) verse 7,5 milliards de dollars à son partenaire américain, des fonds que Dow comptait utiliser pour rebourser une partie importante des 13 milliards de dette qu'il lui faudra honorer une fois l'acquisition de Rohm & Haas bouclée.

"Il est maintenant permis de se demander si Dow Chemical parviendra à lever facilement les fonds, et s'il ne va pas préférer payer les frais d'annulation", commente Egan-Jones Rating dans un rapport.

Selon un document déposé auprès de la SEC en septembre, l'offre sur Rohm comporte une clause d'annulation de 750 millions de dollars.

Dow a conclu en juillet le rachat de Rohm & Haas moyennant 15,3 milliards de dollars afin d'élargir sa gamme de produits de spécialité.

Il comptait aussi sur la JV au Koweït pour réduire son exposition à la nature cyclique de l'activité de produits chimiques de base. La co-entreprise devait commercialiser des produits issus de la pétrochimie et des plastiques.

Rohn & Haas a précisé dans un communiqué que la clôture de son rachat par Dow n'était pas conditionnée à la réussite du projet de co-entreprise au Koweït, et assuré qu'il continuait à travailler avec diligence en vue de terminer le rapprochement entre les deux groupes, comme prévu, début 2009.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Dow Chemical sur les implications de l'abandon du projet K-Dow sur l'acquisition de Rohm & Haas. /GK/GG

Version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below