Bradford & Bingley en perte au S1, bond des créances douteuses

vendredi 29 août 2008 16h40
 

LONDRES, 29 août (Reuters) - La banque britannique spécialisée dans le crédit immobilier Bradford & Bingley BB.L a enregistré une perte au premier semestre, pénalisée par 155 millions de livres sterling (192 millions d'euros) de dépréciations d'actifs et de pertes sur investissements.

L'établissement mis à mal par la crise de l'immobilier et du crédit a précisé vendredi que le montant de ses créances douteuses avait augmenté de plus de moitié depuis la fin 2007.

Il a ajouté que ces conditions allaient continuer à se détériorer et que ses marges allaient se dégrader.

Le groupe a fait état d'une perte avant impôts de 26,7 millions de livres, contre un bénéfice de 180,4 millions un an plus tôt.

En excluant 127,8 millions de livres de dépréciations d'investissements, des pertes liées à des produits structurés et des plus-values sur de la dette, le bénéfice avant impôts du premier semestre 2008 atteint 70,2 millions de livres, moitié moins qu'un an auparavant.

Au total, les dépréciations d'actifs et les pertes représentent près de la moitié de l'augmentation de capital de 400 millions de livres que vient de mener à grand peine l'établissement : les conditions de l'opération ont dû être revues à deux reprises et les trois quarts des titres mis en vente ont dû être souscrites par le pool bancaire et quatre grands actionnaires institutionnels.

Le titre Bradford & Bingley, qui a perdu près de 80% de sa valeur depuis le début de l'année, cédait 1,49% à 49,50 pence vers 14h30 GMT sur le LSE. /SD

(Clara Ferreira-Marques, version française Stanislas Dembinski)