Moody's dépasse les attentes au T3 et relève ses prévisions

jeudi 29 octobre 2009 19h23
 

NEW YORK, 29 octobre (Reuters) - Moody's Corp (MCO.N: Cotation), société-mère de l'agence de notation Moody's Investors Service, a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel meilleur que prévu grâce au rebond des émissions obligataires, et a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Moody's, dont la principale activité consiste à noter les dettes, et ses principaux concurrents, Standard & Poor's, propriété de McGraw-Hill, et Fitch Ratings (groupe Fimalac (LBCP.PA: Cotation)), ont souffert de la chute de l'activité des émissions de dette durant la récession.

Mais le rebond des financements d'entreprises au troisième trimestre a dopé les résultats du groupe sur la période juillet-septembre.

Son chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 4%, à 451,8 millions de dollars (304 millions d'euros), alors que les bénéfices attribuables aux actionnaires ont moins reculé que prévu, à 100,6 millions de dollars, soit 42 cents par action, contre 113 millions (38 cents par titre) il y a un an.

Les analystes tablaient de leur côté sur un bénéfice par action de 38 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires lié aux notations d'émissions obligataires a bondi de 32% par rapport à l'an dernier, tandis que celui issu de la notation de financements structurés a chuté de 17%.

Soulignant la vigueur du marché des émissions de dettes d'entreprises, la société new-yorkaise a relevé ses prévisions de résultats annuels, disant tabler désormais sur un bénéfice compris entre 1,60 et 1,68 dollar par action, contre 1,45 à 1,55 dollars précédemment anticipé.

En revanche, Moody's a reconnu une augmentation des poursuites judiciaires, et son directeur général, Raymond McDaniel, a expliqué que les frais de justice avaient augmenté.

Berkshire Hathaway (BRKa.N: Cotation), premier actionnaire de Moody's, a annoncé en juillet avoir réduit sa participation pour la première fois depuis 2000, à 16,98% du capital contre 20,4% auparavant.

(Elinor Comlay, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)