29 juillet 2009 / 05:19 / il y a 8 ans

LEAD 3 EDF EN - S1 en nette hausse, contexte favorable aux US

* Résultats du S1 dopés par les mises en service de parcs

* Contexte réglementaire favorable aux Etats-Unis

* Objectifs d‘Ebitda et de capacités confirmés

(Actualisé avec conférence de presse, cours de Bourse et commentaire d‘analyste)

Par Benjamin Mallet

PARIS, 29 juillet (Reuters) - EDF Energies nouvelles EEN.PA a publié mercredi des résultats dopés par ses nouveaux parcs de production au premier semestre 2009 et s‘est dit confiant dans sa capacité à croître aux Etats-Unis grâce au plan Obama.

Le spécialiste des énergies renouvelables, filiale à 50% d‘EDF (EDF.PA), a en outre confirmé ses objectifs de résultats et de capacités installées et a souligné que la crise offrait des opportunités d‘acquisitions à des prix intéressants.

Evoquant les mesures en faveur des énergies renouvelables inscrites dans le plan de relance de Barack Obama, son directeur général David Corchia a indiqué lors d‘une conférence de presse que le groupe ferait “très rapidement” ses premières demandes pour obtenir des subventions en cash à hauteur de 30% de ses investissements dans l’éolien et le solaire.

“On va avoir un très grand marché aux Etats-Unis parce qu‘il y a de très grandes plaines, beaucoup d‘espace et beaucoup d‘endroits où on ne gène personne”, a-t-il déclaré.

Pâris Mouratoglou, président du conseil d‘administration d‘EDF Energies nouvelles, a en revanche estimé que le développement de l’éolien en France se heurtait à “des freins très importants”, notamment en raison de la réticence de certains élus locaux. David Corchia a indiqué que la baisse du prix des turbines pour éoliennes atteignait 20 à 30% pour les équipements immédiatement disponibles et 10 à 20% pour ceux qui seront livrés dans un an par rapport aux plus hauts atteints en 2008.

La crise, qui fragilise les projets de certains acteurs, a notamment permis à EDF Energies nouvelles de racheter des turbines au canadien SkyPower Corp et de nouer un partenariat stratégique avec le danois Greentech (G3E.CO) dans des conditions avantageuses.

“Le fait que l‘argent soit difficile fait baisser les prix à tous les niveaux (...). C‘est le moment où, quand on est riche et en bonne santé, on fait les meilleurs affaires”, a souligné David Corchia.

PRUDENCE POUR LE DVAS

Au premier semestre, EDF Energies Nouvelles a enregistré un résultat net part du groupe de 41,8 millions d‘euros (+53,7%), un résultat opérationnel de 94,6 millions (+60,6%), un Ebitda de 140,2 millions (+64,6%) et un chiffre d‘affaires de 413,8 millions (+33,7%).

Le groupe a confirmé qu‘il prévoyait d‘atteindre en 2009 un Ebitda (résultat brut d‘exploitation) compris entre 280 et 300 millions d‘euros et des capacités de 4.000 MW (mégawatts) nets à fin 2012, dont 500 MWc (mégawatt-crête) de solaire photovoltaïque.

Il s‘est également dit confiant dans sa capacité à réaliser un bon second semestre mais a souligné qu‘il restait prudent vis-à-vis de son activité DVAS (parcs clés en main) en raison des difficultés de financement de certains de ses clients, même si la deuxième partie de l‘année est traditionnellement plus active que la première dans ce secteur.

“On a une bonne visibilité aux Etats-Unis (...). Par contre le risque est encore important pour notre programme de vente en Europe, qui concerne surtout des actifs solaires”, a précisé Philippe Crouzat, directeur financier d‘EDF Energies Nouvelles.

Il a également déclaré que la société envisageait de maintenir sa politique de dividende au titre de 2009, soit un taux de distribution autour de 30% du résultat net part du groupe.

Au 30 juin, la capacité installée d‘EDF Energies Nouvelles s’élevait à 2.547,4 MW bruts, en hausse de 12% par rapport à fin 2008, pour une capacité nette de 1.743,6 MW (+11,5% par rapport à fin 2008). Toutes filières confondues, ses capacités en construction étaient de 3.560,5 MW bruts.

LE TITRE MONTE

Le groupe possédait 890 MW bruts (590 MW nets) de parcs éoliens en construction à fin juin et 144 MWc bruts de capacité solaire en exploitation ou en construction, contre 50 MWc bruts à fin 2008, atteignant d‘ores et déjà son objectif fixé pour la fin 2009.

Les investissements d‘EDF Energies Nouvelles se sont élevés à 449,6 millions d‘euros au premier semestre et ils devraient être supérieurs à 1,1 milliard d‘euros sur l‘ensemble de l‘exercice - dont 25 à 33% dans l’éolien -, contre 1.069 millions en 2008.

Son endettement financier s‘est établi à 1.838,5 millions d‘euros au 30 juin contre 1.218 millions à fin 2008, pour des capitaux propres de 1.528 millions contre 1.491 millions à fin 2008.

EDF Énergies Nouvelles, dont la capitalisation boursière dépasse 2,7 milliards d‘euros, gagnait 1,79% à 36,18 euros vers 11h50. Des analystes basés à Paris ont souligné que la société avait enregistré au 1er semestre un Ebitda supérieur à leurs attentes.

Edité par Cyril Altmeyer et Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below